Réalisation d'une lyre mésopotamienne

Publié le 9 Octobre 2017

A la demande de l'Association Décider de Grigny (91), nous avons tout récemment réalisé une reproduction de lyre MESOPOTAMIENNE. Elle s'intégrera au sein d'une exposition sur les origines de l'écriture.

Une des plus ancienne mention lyre à trois ou quatre cordes nous est parvenue à travers l'empreinte d'un sceau-cylindre datée du  IV° millénaire avant J-C, découverte en Iran à Choga Mish. 

Réalisation d'une lyre mésopotamienne

Les mentions sont rares et presque 2000 ans plus tard, c'est un bas relief en argile découvert à Eshunna (l'actuel Tell Asmar) en Irak qui permet de se faire une idée un peu plus précise de l'instrument. 
 

Tablette d'argile estampée d'Eshunna (Irak) exposée au Musée du Louvre. © Marie-Lan Nguyen / Wikimedia Commons

Tablette d'argile estampée d'Eshunna (Irak) exposée au Musée du Louvre. © Marie-Lan Nguyen / Wikimedia Commons

Probablement fabriquées à partir de cucurbitacées ou de bignoniacées (calebasses fines) et d’éléments non pérennes, il faut donc, à défaut de découvertes archéologiques, se contenter de ce type de témoignages indirects. Par ailleurs, l'iconographie mésopotamienne permet de rapprocher ces lyres anciennes de celles d'Afrique Equatoriale et d'Afrique de l'Est (Congo, Gabon, République Centrafricaine jusqu'à la région des Grands Lacs).

Harpe Zande provenant de la République démocratique du Congo. D'après J.S. Laurenty - Les Cordophones du Congo Belge et du Ruanda-Urundi - Tervuren 1960.

Harpe Zande provenant de la République démocratique du Congo. D'après J.S. Laurenty - Les Cordophones du Congo Belge et du Ruanda-Urundi - Tervuren 1960.

Pour ce qui est de la fabrication, la première étape consiste à dénicher une calebasse de forme convenable. Il faut ensuite la découper puis l'évider. La table d'harmonie, en cuir cru, est  maintenue à l'aide de lanières, également en cuir cru (peau nettoyée et séchée). Un manche en bois est ensuite inséré dans le col de la calebasse et fixé à l'aide de lanières de cuir. Les cordes sont réalisées en boyaux torsadés. Elles sont fixées sous la table d'harmonie à une lame d'arrêt en bois et maintenues en tension grâce à des chevilles. Ces chevilles permettent également (avec une certaine dose de patience !) d'accorder l'instrument.

Reconstitution d'une lyre mésopotamienne.

Reconstitution d'une lyre mésopotamienne.

Détail des chevilles,du manche et des cordes.

Détail des chevilles,du manche et des cordes.

Détail de la table d'harmonie.

Détail de la table d'harmonie.

Détail de la jonction calebasse-manche.

Détail de la jonction calebasse-manche.

Une expérience enrichissante pour nous et un objet peu commun pour cette exposition à qui nous souhaitons un vif succès !

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #fac-similés et reconstitutions

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article