Publié le 16 Mars 2020

Un petit retour sur une expérimentation réalisée il y  a quelques années déjà à la demande de Guillaume Huitorel (UMR 7041 ArScAn, Archéologie de la Gaule et Monde antique), pour une enquête autour d'un objet, que l'on retrouve fréquemment sur les sites gallo-romains du Nord de la Gaule. Cette expérimentation documente la fabrication d'un tel objet et précise sa fonction comme outils à lier ou botteler des gerbes de paille ou de foin...

Matériaux bruts, 2 andouiller de bois de cerf et en arrière-plan, modèles de Marolles-sur-Seine et Damblain.

Matériaux bruts, 2 andouiller de bois de cerf et en arrière-plan, modèles de Marolles-sur-Seine et Damblain.

Travail à l'herminette pour créer l'échancrure.

Travail à l'herminette pour créer l'échancrure.

Taille au canif pour régulariser la découpe.

Taille au canif pour régulariser la découpe.

Perforations latérales à l'aide d'un foret à pompe

Perforations latérales à l'aide d'un foret à pompe

Alésage quandrangulaire réalisé avec un bédane étroit.

Alésage quandrangulaire réalisé avec un bédane étroit.

Perforation dans la spongiosa très tendre réalisée au canif.

Perforation dans la spongiosa très tendre réalisée au canif.

Outils finis

Outils finis

Outil fini, vue rapprochée de la perforation

Outil fini, vue rapprochée de la perforation

Lien vers le poster de présentation des tests expérimentaux, présenté par Guillaume Huitorel au XIIIème colloque de l’association AGER, Dijon 9-11 octobre 2018.

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #Expérimentations, #fac-similés et reconstitutions

Repost0