LES BRONZES D’ARKÉO FABRIK

Publié le 1 Mai 2013

Formés à la technique en 2006 au Parc de Beynac en Dordogne, nous avons poursuivi et poursuivons encore actuellement les expérimentations autour des techniques protohistoriques de fonte et de coulée du bronze.

 

Le bronze est un alliage de cuivre et d’étain, que l’on obtient à partir de minerais réduits.  Pour le cuivre, on peut utiliser différents minerais (chalcopyrite, malachite ou cuprite), pour l’étain, le principal minerai utilisé est la cassitérite. La connaissance de la chaîne opératoire de réduction de minerai et de fabrication d’objets en bronze a pu être mise en évidence d’une part grâce aux vestiges archéologiques (foyers de réduction ou de bronziers, tuyères, creusets, moules, etc.) et aux nombreux travaux d’expérimentation.

 

Pour obtenir du bronze, le cuivre et l’étain sont fondus dans un creuset après réduction. La température de fusion du bronze se situe autour de 1000°C, et celle de coulée, idéale pour une bonne fluidité du métal, autour de 1100°C. Le bronze ainsi liquéfié peut alors être coulé dans des moules pour obtenir des lingots ou des objets.

LES BRONZES D’ARKÉO FABRIK

Foyer de bronzier (tuyère et moules en pierre en préchauffage).

 Les moules peuvent être en pierre, monovalves ou bivalves, en bronze, ou en argile. Pour ces derniers, on utilise la technique de la cire perdue. L’objet est d’abord réalisé en cire, puis englobé dans de l’argile réfractaire, en dégageant un orifice de coulée. Le moule est ensuite séché, puis cuit (décirage), opération au cours de laquelle la cire fond et s’écoule pour libérer le négatif de l’objet. Le métal est ensuite coulé dans le moule, qu’il faut briser pour récupérer l’objet en bronze. Les pièces ainsi obtenues sont uniques mais cette technique permet la réalisation d’objets complexes.

LES BRONZES D’ARKÉO FABRIKLES BRONZES D’ARKÉO FABRIKLES BRONZES D’ARKÉO FABRIK

Technique de fonte à la cire perdue : matériaux nécessaires (cire, argile et dégraissant végétal), réalisation du modèle en cire avec ses canaux et cône de coulée, mise en place des canaux et du cône de coulée sur le modèle.

 

LES BRONZES D’ARKÉO FABRIKLES BRONZES D’ARKÉO FABRIKLES BRONZES D’ARKÉO FABRIK

Technique de fonte à la cire perdue : décirage et cuisson du moule, coulée, décochage : le moule est brisé pour récupérer l'objet en cire. Il faudra ensuite couper les canaux et le cône de coulée puis ébarber et polir l'objet.

 

Quelles que soient les techniques utilisées pour le moulage, les objets devront être soigneusement ébarbés, limés, et polis à l’aide de polissoirs en grès avant d’être achevés. Ils peuvent aussi être décorés : incisions, estampage, ciselure, etc.

 

Au cours de l’Âge du bronze (2300 av. J. C. à 800/750 av. J. C.) les techniques de fabrication d’objets vont se diversifier et engendrer l’apparition de nouvelles spécialisations autour de cet artisanat : le travail de la tôle de bronze avec la dinanderie (les récipients, cuirasses, casques…), l’orfèvrerie et la création de bijoux complexes, ainsi que la mise en place de vastes réseaux d’approvisionnement et de distribution.

LES BRONZES D’ARKÉO FABRIK

Série de haches et ciseaux en bronze réalisée pour le Laboratoire d'Archéologie du Val-de-Marne.

LES BRONZES D’ARKÉO FABRIK
LES BRONZES D’ARKÉO FABRIK

Haches en bronze emmanchées : hache à talon, hache à ailerons, et hache à douille ; réalisées pour le Laboratoire d'Archéologie du Val-de-Marne.

LES BRONZES D’ARKÉO FABRIK

Série d'épingles en bronze réalisées pour le Musée des Tumulus de Bougon.

LES BRONZES D’ARKÉO FABRIK

Épingle incisée et anneau réalisés pour le Laboratoire d'Archéologie du Val-de-Marne.

LES BRONZES D’ARKÉO FABRIK

Ciseaux et gouge emmanchés,réalisés pour le Laboratoire d'Archéologie du Val-de-Marne.

Pour en savoir plus sur l'Âge du Bronze en Bronze en France, un webdossier auquel nous avons collaboré avec le Musée des Tumulus de Bougon et le Conseil Inter-Régional des Musées :

Rédigé par Arkéo Fabrik

Repost 0
Commenter cet article