Publié le 17 Novembre 2014

La hache ou l’herminette de pierre polie constituent l’outillage de base de l’agriculteur-éleveur sédentaire du Néolithique. Les matières premières aptes à être taillées, comme le silex, sont collectées, au niveau d’affleurements de surface ou en profondeur, dans les minières. Les blocs retenus pour être taillés, vont d’abord être dégrossis à l’aide d’un percuteur de pierre, puis régularisés au percuteur tendre (bois de cerf ou bois végétal dense permettant une plus grande finesse des enlèvements).

Bloc de silex tertiaire brut

Bloc de silex tertiaire brut

Dégrossissage du bloc au percuteur dur

Dégrossissage du bloc au percuteur dur

Bloc dégrossi au percuteur dur

Bloc dégrossi au percuteur dur

Ébauche de hache régularisée au bois de cervidé

Ébauche de hache régularisée au bois de cervidé

Ce travail aboutira à l’obtention d’une ébauche bifaciale de section biconvexe plus ou moins régulière. L'ébauche peut dans certains cas être régularisée davantage par percussion indirecte et par pression, notamment pour le tranchant. Plus l’ébauche sera régulière, plus le travail de polissage ultérieur de la hache sera facilité. Ainsi, on pu a clairement identifier sur certains sites de production de haches, différents niveaux de savoir–faire de tailleurs.

Régularisation des flancs de la hache par pression (compresseur en bois de cervidé)

Régularisation des flancs de la hache par pression (compresseur en bois de cervidé)

Ébauche de hache terminée, prête à être polie

Ébauche de hache terminée, prête à être polie

D’autres matières se prêtant moins bien à la taille par percussion (roches métamorphiques tenaces comme les dolérites, serpentinites, jadéitites, etc.) seront traitées différemment. L'ébauche sera mise en forme par bouchardage, opération consistant à écraser la roche par des percussions répétées avec des outils en pierre dure - les bouchardes - de tailles décroissantes au fur et à mesure de l’avancement du travail.

Bouchardage d'une ébauche en roche tenace, boucharde en silex

Bouchardage d'une ébauche en roche tenace, boucharde en silex

Bouchardage d'une ébauche en roche tenace, boucharde en silex

Bouchardage d'une ébauche en roche tenace, boucharde en silex

Indépendamment des matières et des techniques de façonnage, la phase suivante de polissage est la plus longue. Les ébauches sont polies sur de petits polissoirs mobiles ou de larges polissoirs fixes en roches grenues et dures (grès, grès quartzite, silex, etc.). On reconnaît les polissoirs aux rainures ou cuvettes plus ou moins marquées résultant de l’abrasion des deux pierres mises en contact. L’observation de traces d’usures, aussi bien sur les polissoirs que sur les haches, laisse penser que dans de nombreux cas, un dispositif ‘’mécanique’’ de type passe-partout, manié à deux individus pouvait être utilisé.

Polissage de l’ébauche sur un polissoir mobile en grès

Polissage de l’ébauche sur un polissoir mobile en grès

Polissage de l’ébauche sur un polissoir mobile en grès

Polissage de l’ébauche sur un polissoir mobile en grès

L’ultime phase de fabrication consiste à polir les derniers millimètres du tranchant pour affûter la hache. Il s’agit là d’une opération délicate qui reste une piste de recherche pour les chercheurs. Il restera enfin à emmancher la lame pour en faire un outil fonctionnel. Durant toute sa longue existence, la hache de pierre polie a connu diverses formes d’emmanchement, de l’emmanchement direct à l’utilisation de gaines en bois de cerf. Ces diverses solutions techniques ont bien sûr fortement influencé la morphologie des haches, ce qui explique une grande variété de formes pour un outil universel.

Hache en basalte, emmanchement direct

Hache en basalte, emmanchement direct

Hache en serpentinite, emmanchement indirect dans une gaine en bois de cerf

Hache en serpentinite, emmanchement indirect dans une gaine en bois de cerf

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #Expérimentations, #fac-similés et reconstitutions, #Tutos et vidéos

Repost0

Publié le 3 Novembre 2014

 

Quelques images d’une mallette réalisée il ya maintenant plusieurs mois pour le Musée de la Princerie à Verdun à destination des enseignants des écoles et des collèges. Mise à disposition gratuitement, elle permettra au public scolaire de préparer ou de prolonger une visite au Musée par des présentations et des activités en classe.

Elle contient des fac-similés (objets de verre, céramiques communes et sigillées, lampe à huile, monnaies romaines, tabula cerata, statuette en bronze, fibules, etc.) ainsi que du matériel pédagogique pour travailler sur les jeux antiques, l’architecture gallo-romaine, la numismatique, la fabrication de fibules, la mosaïque ou la fabrication de lampes à huile.

Tabula cerata - tablettes de bois recouvertes de cire pour l'écriture à l'aide d 'un stylet métallique

Tabula cerata - tablettes de bois recouvertes de cire pour l'écriture à l'aide d 'un stylet métallique

Tabula cerata

Tabula cerata

La mosaïque antique : matériaux et outils

La mosaïque antique : matériaux et outils

Détail d'un exemple de mosaïque en marbre

Détail d'un exemple de mosaïque en marbre

Maquette de toiture gallo-romaine - tegulae

Maquette de toiture gallo-romaine - tegulae

Maquette de toiture gallo-romaine - tegulae et imbrices

Maquette de toiture gallo-romaine - tegulae et imbrices

Jeux Gallo-romains

Jeux Gallo-romains

Dans le cadre de la fabrication de cette mallette, les céramiques sigillées ont été réalisées par l’atelier ‘’La Poterie de Luc’’ et les fibules par Yannick Mottier ‘’Au Fil du Métal’’.

Détail d'une céramique sigillée

Détail d'une céramique sigillée

Lot de fibules

Lot de fibules

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #Matériel et mallettes pédagogiques

Repost0

Publié le 20 Octobre 2014

Quelques images de la mallette tissage réalisée en Avril dernier pour le site gallo-romain de GISACUM sur la commune du Vieil-Évreux dans l'Eure.

La mallette comprenait 2 petits métiers à tisser verticaux à une barre de lice, 2 kits complets pour l’initiation au tissage aux plaquettes (voir article ci dessous pour plus de détails sur le tissage aux plaquettes) ainsi que des échantillons de plantes pour les teintures végétales et de fibres brutes.

Métiers à tisser verticaux à une barre de lice

Métiers à tisser verticaux à une barre de lice

Détails d'un métier à tisser avec navette et couteau de tisserand

Détails d'un métier à tisser avec navette et couteau de tisserand

Tissage aux plaquettes

Tissage aux plaquettes

Échantillons de plantes tinctoriales et de laines teintées

Échantillons de plantes tinctoriales et de laines teintées

Échantillons de fibres végétales

Échantillons de fibres végétales

Les fibres textiles peuvent être d’origine animale ou végétale. La laine de mouton est la fibre d’origine animale la plus couramment utilisée. Avant d’être filée, elle doit être lavée, puis cardée (démêlée). Ces opérations peuvent être réalisées à l’aide d’éléments végétaux, la saponaire pour le lavage et le cardère pour le cardage.

Saponaire (saponaria officinalis)

Saponaire (saponaria officinalis)

Le monde végétal offre également une multitude de plantes dont les fibres peuvent être utilisées pour le tissage. Les principales sont le lin, l’ortie, le chanvre ou le liber de tilleul (fins feuillets de fibres intercalés entre l’écorce et le bois de l’arbre).

Lin (linum unisativum)

Lin (linum unisativum)

Chanvre textile (cannabis sativa)

Chanvre textile (cannabis sativa)

Dans presque tous les cas, la plante doit subir une opération appelée rouissage pour en extraire la fibre. Cette opération consiste à la faire tremper dans de l’eau claire afin de provoquer la dissolution de la pectine qui solidarise les fibres aux parties ligneuses de la plante.

Rouissage d'écorces de tilleul

Rouissage d'écorces de tilleul

Écorces de tilleul après prélèvement du liber à gauche et liber de tilleul à droite

Écorces de tilleul après prélèvement du liber à gauche et liber de tilleul à droite

Une fois rouies, les plantes sont battues pour extraire les fibres (teillage), nettoyées des résidus d’écorces et démêlées (cardage).

 

 

Teillage de tiges de Grande Mauve (malva sylvestris)

Teillage de tiges de Grande Mauve (malva sylvestris)

Teillage de tiges de Grande Mauve (malva sylvestris)

Teillage de tiges de Grande Mauve (malva sylvestris)

​Les fibres extraites doivent ensuite être soumises à un patient travail de filage, pour créer un fil solide en torsadant la fibre sur elle-même. Durant les périodes préhistoriques et antiques, le filage est réalisé grâce à une petite tige de bois - le fuseau – auquel est fixée une fusaïole, sorte de poids, en terre cuite, pierre, os, ou métal. La fusaïole, par son poids, va aider à maintenir le fuseau vertical et augmente son mouvement d'inertie lors de la rotation. En fonction de la taille et de l’inertie de la fusaïole, il sera possible de fabriquer du fil plus ou moins fin.

Filage de la laine au Togo

Filage de la laine au Togo

Le tissage permettra ensuite d’obtenir des tissus en croisant des fils. Fils de chaîne et fils de trame formeront ainsi un ensemble solide. Les fils de chaîne doivent être tendus afin d’y insérer les fils de trame. Pour cela, les fils sont installés sur un métier à tisser. Il existe plusieurs sortes de métiers à tisser. Un des plus rudimentaires est le métier à poids où les fils de chaines sont lestés par des pierres ou des pesons d’argile. Dès le Néolithique, ce métier se complexifie avec une barre de lice qui permettra de séparer d’un simple geste un fil de chaine sur deux. A l’Âge du Fer, les lices se multiplient et permettent la réalisation de motifs complexes.

 

 

Tissu de lin et laines teintées (teintures végétales) réalisé sur un métier vertical à une barre de lice

Tissu de lin et laines teintées (teintures végétales) réalisé sur un métier vertical à une barre de lice

Durant la Préhistoire, la Protohistoire et l’Antiquité, la teinture, qui consiste à colorer les fibres, les écheveaux ou les tissus, est essentiellement réalisée à l’aide de plantes. On utilise pour cela deux procédés : la fermentation (teinture à froid) ou la décoction (teinture à chaud). Selon les plantes, on peut utiliser les fleurs, les feuilles, les baies, les écorces ou les racines. Certaines plantes s'utilisent fraîches, d'autres sèches. La couleur obtenue dépend du support à teindre, de la quantité de plantes, de leur maturité, de la durée du bain, du contenant utilisé, de la qualité de l'eau... On obtiendra par exemple des couleurs allant du jaune au vert avec de la gaude (reseda luteola), du rouge à l’orange avec la garance (rubia tintorum), une grande palette de marrons avec l’écorce ou le brou de noix (junglans regia), du violet avec le sureau (sambucus nigra) ou encore du bleu, avec le pastel (isatis tinctoria).

Échevaux de laine teintés (teintures végétales)

Échevaux de laine teintés (teintures végétales)

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #Matériel et mallettes pédagogiques

Repost0

Publié le 7 Octobre 2014

Nous étions présents, durant une vingtaine de jours en Août dernier, au Musée de Tumulus de Bougon, afin de présenter au public les techniques préhistoriques de poterie et de métallurgie du bronze .

Ce fut l’occasion d’intéressants échanges avec le public et également la possibilité pour nous d’expérimenter un certain nombre de nouvelles choses. Pour la céramique : la fabrication de pièces néolithiques particulières (vase d’Antran à 3 goulots, biberons rubanés, ‘’plats à pain’’, etc…) et la cuisson sur sole foyère avec réduction sélective de quelques pièces choisies. Pour la métallurgie du bronze, techniques de fontes à la cire perdue et réalisation de pièces fines (statuettes gallo-romaines) et de pièces à douilles de l’Âge du Bronze (haches et pointes de lance).

Céramique et bronze au Musée des Tumulus de Bougon - 2014
La potière au travail....

La potière au travail....

Cuisson sur sole foyère. Pour plus de détails sur cette modalité de cuisson, voire  ci-dessous un article précédemment publié sur le blog...

Cuisson sur sole foyère. Pour plus de détails sur cette modalité de cuisson, voire ci-dessous un article précédemment publié sur le blog...

Pièces cuite, au premier plan, biberon rubané après réduction

Pièces cuite, au premier plan, biberon rubané après réduction

Vase Chambon (Néolithique moyen) après réduction

Vase Chambon (Néolithique moyen) après réduction

Petit vase à trois goulot trouvé à Antran dans la Vienne (Néolithique moyen)

Petit vase à trois goulot trouvé à Antran dans la Vienne (Néolithique moyen)

Céramique et bronze au Musée des Tumulus de Bougon - 2014
Décirage de moules à la cire perdue

Décirage de moules à la cire perdue

Atelier pédagogique, coulée d'étain

Atelier pédagogique, coulée d'étain

Quelques réalisations inspirées de l'Âge du bronze français, corse et proche-oriental
Quelques réalisations inspirées de l'Âge du bronze français, corse et proche-oriental
Quelques réalisations inspirées de l'Âge du bronze français, corse et proche-oriental

Quelques réalisations inspirées de l'Âge du bronze français, corse et proche-oriental

Chaîne opératoire de fabrication d'une statuette de Mercure à la cire perdue

Chaîne opératoire de fabrication d'une statuette de Mercure à la cire perdue

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #Ateliers et démonstrations, #Expérimentations

Repost0

Publié le 29 Septembre 2014

 

Il y a maintenant plusieurs mois qu’a été finalisé le projet de jeu de carte ‘’Élément Terre’’ réalisé en partenariat avec le Service Archéologique du Conseil Général de l’Essonne. Il s’agit d’un jeu inspiré de JURASSIK, un jeu de cartes conçu par Charles Chevalier et édité par Ilopeli.

Attention : Ce jeu n'est pas disponible à la vente ! C'est un projet à l'initiative du Département de l'Essonne qui s'est acquité des droits nécessaires. Arkéo Fabrik a réalisé les dessins et a pris en charge la fabrication du jeu...

Le principe est simple, une trentaine de cartes désignent une zone de fouille, constituée de plusieurs objets et éléments à découvrir. Au fil du jeu, les joueurs tentent de rassembler les cartes composant un même élément en évoluant sur un parcours où des cartes ‘’actions’’, et des questions sur l'archéologie, viennent pimenter la partie…

 

Idéal pour apprendre tout en s’amusant !!

Jeu Élément Terre
Jeu Élément Terre
Jeu Élément Terre

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #Matériel et mallettes pédagogiques

Repost0

Publié le 9 Août 2014

 

 

Nous étions en Juin dernier autour du Lac du Sanguinet dans les Landes pour participer aux 9èmes Tessonnades organisées par l’association ‘’Entre Leyre et Ciron’’. Cette manifestation dédiée à la céramique – au sens large - élargissait cette année ses activités en proposant des interventions autour des arts du feu.

 

 

 

Nous avons donc présenté dans ce cadre les techniques protohistoriques liées à la fabrication d’objets en bronze : principalement le moulage à la cire perdue et également la fonte au sable qui permet de s’affranchir un tantinet de certaines contraintes liées au moulage à la cire perdue (fabrication des cires, séchage et cuisson des moules).

 

Un grand merci  à Colette et Pascal pour la couverture photo. Les photos qui suivent leur sont dues !

 

Sur la toile... Arts du feu à Sanguinet
Sur la toile... Arts du feu à Sanguinet
Sur la toile... Arts du feu à Sanguinet
Sur la toile... Arts du feu à Sanguinet

 

Un très bon reportage vidéo a été réalisé à cette occasion par Marie Dubos et Philippe Lepert pour Biscarosse TV.

 

 

Passant des soufflets aux percuteurs pour un petit intermède taille de silex habilement capturé par Colette entre deux coulées !! Nous en profitons au passage pour la remercier.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #Ateliers et démonstrations, #Tutos et vidéos

Repost0

Publié le 24 Juin 2014

 

Depuis plusieurs mois, nous travaillons en commun, avec l’équipe du Centre d’Interprétation du Roc-aux-Sorciers, la société Trait pour Trait, Muriel Dumaine pour le soclage et Sophie Cerceau pour les pollens 3D, au réaménagement du parcours de visite du Centre d’Interprétation.

Le Roc-aux-Sorciers, à Angles-sur-l’Anglin dans la Vienne est un site majeur de l’Art préhistorique. La découverte d’œuvres sculptées, gravées et peintes s’est échelonnée entre 1947 et 1964. Le site a été classé Monument Historique en 1955. Cette frise, sculptée sur une cinquantaine de mètres de longueur est datée du Magdalénien moyen (15.000 ans avant notre ère). Elle comprend de nombreuses représentations, dont certaines sont grandeur nature : bisons, chevaux, bouquetins, félins ainsi que quelques représentations humaines. Cette frise est intégrée au sein d’un vaste habitat préhistorique, comme en témoignent les nombreuses traces d’occupations trouvées au pied de la paroi sculptée.

 

Le Centre d’Interprétation a été créé en 2008 pour permettre au grand public d’accéder à ce site tout en préservant au mieux sa conservation. On y trouve une copie à l’échelle 1 de la frise, des moulages des parois et un cheminement permettant aux visiteurs de se plonger au cœur du Paléolithique supérieur, à l’époque où les Magdaléniens parcouraient la vallée de l’Anglin.

Les nouveaux aménagements réalisés en 2014 permettent aux visiteurs de s’imprégner encore davantage de cette culture magdalénienne en découvrant des aspects de la vie quotidienne des groupes humains de cette époque lointaine. Le parcours a été revu, ponctué de silhouettes d’hommes et d’animaux de l’époque, des vitrines ont été installées pour illustrer les objets caractéristiques trouvés sur le site. De nouveaux films et audiovisuels ainsi qu’une reconstitution grandeur nature d’un campement magdalénien sous abri sont à découvrir.

 

 

Vitrines matériaux, outils et matières, pollens.
Vitrines matériaux, outils et matières, pollens.
Vitrines matériaux, outils et matières, pollens.

Vitrines matériaux, outils et matières, pollens.

Vitrine ''toucher''.

Vitrine ''toucher''.

Outils emmanchés en silex, accès libre.

Outils emmanchés en silex, accès libre.

Reconstitution d'un campement magdalénien sous abri.
Reconstitution d'un campement magdalénien sous abri.
Reconstitution d'un campement magdalénien sous abri.
Reconstitution d'un campement magdalénien sous abri.
Reconstitution d'un campement magdalénien sous abri.
Reconstitution d'un campement magdalénien sous abri.

Reconstitution d'un campement magdalénien sous abri.

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #fac-similés et reconstitutions

Repost0

Publié le 26 Mai 2014

 

 

Après bien des déboires avec les schémas proposés sur le web, nous avons décidé de vous faire partager quelques motifs et réflexions pour monter vos plaquettes...

 

Si vous vous lancez pour la première fois, allez faire un tour sur le tutoriel de Micky, vous y trouverez des explications claires sur les bases du montage :

 

 

 

Retenez que l'enfilage en S se fait par devant lorsqu'on voit les lettres des plaquettes, et l'enfilage en Z se fait par derrière. Une plaquette doit avoir tous ses fils montés dans le même sens.

 

Nous laissons à votre disposition une dizaine de schémas de montage, à faire varier en fonction des couleurs, de votre inspiration ou du nombre de plaquettes...Tous les schémas ci-dessous sont composés de 10 plaquettes à 4 trous et tous permettent de réaliser un motif en faisant pivoter les plaquettes 4 fois vers l'avant et 4 fois vers l'arrière. Ceci permet de ne pas avoir à démêler sans cesse les fils...

Tissages...

 

 

Un petit conseil pour ceux et celles qui souhaiteraient créer des motifs, ou en récupérer sur internet : vérifiez bien le sens d'enfilage (S ou Z) de vos cartes, il dépend de votre motif.

 

 

Tissages...

 

Si l'on regarde le schéma, on observe que la direction du motif correspond au sens de montage des cartes... N'hésitez pas à nous faire part de vos créations!

 

 

 

En prime, quelques images d’un atelier de tissage aux plaquettes et métier à grille réalisé récemment avec des jeunes de 8 à 12 ans, comme quoi, malgré la complexité apparente, c’est presque un jeu d’enfant !!

 

 

Tissages...
Tissages...
Tissages...
Tissages...

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 17 Avril 2014

Le Conseil des Musées de Poitou-Charentes vient de mettre en ligne sur son site une série de vidéos réalisées en 2012 par Clap ! Clap !... Cinoeil, avec la participation d'Arkéo Fabrik et le concours du Musée de Préhistoire de Lussac-les-Châteaux (86).

Il s'agit de courts films présentant deux objets ''phares'' du Musée de Lussac. La première série présente les aiguilles à chas en os - objets emblématiques du Paléolithique supérieur - en 3 films : le site et les vestiges archéologiques, la reconstitution expérimentale des aiguilles et leur utilisation.

Sur la toile... Les aiguilles à chas en os

La seconde série présente, en suivant la même logique, les plaquettes gravées de la grotte de la Marche à Lussac-les-Châteaux. Les plaquettes gravées font de ce site une référence dans le domaine de l'étude de l'art mobilier dans la mesure où elles sont très nombreuses à figurer des représentations humaines.

 

Sur la toile... Les aiguilles à chas en os

... quelques liens vers les sites concernés :

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #fac-similés et reconstitutions, #Expérimentations, #Tutos et vidéos

Repost0

Publié le 11 Mars 2014

 

Nous avons mis en place - il y a déjà quelque temps - une nouvelle série de moulages de vénus préhistoriques. Le matériau utilisé pour la réalisation est désormais plus robuste, mais il ne perd pas ses qualités de finesse et de légèreté. Nous avons choisi parmi le vaste ''répertoire préhistorique'' des Vénus, 7 candidates, dont une petite dernière, fraîchement découverte...

Vénus Préhistoriques

VENUS DE VILLERS-CARBONNEL : Découverte en 2011 sur le site éponyme de Villers-Carbonnel dans la Somme, elle est datée de 4300 à 3600 ans avant J.C. Il s’agit d’une figurine féminine en terre cuite, entière, ce qui en fait une découverte exceptionnelle. Original : 21 cm de hauteur. INRAP, France.

 

 

Vénus Préhistoriques

Vénus de KOSTIENKI : Cette vénus a été découverte en 1983 sur un des sites Gravettien de Kostienki. Il s'agit d'un ensemble de sites localisés sur la rive droite du Don, à une trentaine de kilomètres de Voronej, en Russie. Les sites de Kostienki sont reconnus pour être des campements semi-sédentaires. Plus de 150 statuettes anthropomorphes, en ivoire ou en calcaire, y ont été découvertes. Original : 10,2 cm de hauteur. Musée d'Ermitage de Saint-Pétersbourg, Russie.

 

 

Vénus Préhistoriques

VENUS DE WILLENDORF : C'est sans doute la plus célèbre des vénus paléolithiques ! Elle fut découverte en 1903 à Willendorf, un village autrichien près du Danube. L'original est en calcaire et porte des traces d'ocre rouge. Les fouilles effectuées sur le site ont permis de la dater du Gravettien, soit environ 24.000 ans av.J.C. Original : 11 cm de hauteur. Naturhistorisches Museum, Vienne, Autriche.

 

 

Vénus Préhistoriques

VENUS DE DOLNI-VESTONICE : Cette vénus a été découverte en 1925 sur le site Gravettien de Dolni Vestonice en Moravie (République Tchèque). En 1951, la fouille d'une structure d'habitat proche a révélé la présence d'un four destiné à la cuisson d'objets modelés  en argile. Cette vénus fait donc partie des plus anciens objets céramiques connus à ce  jour. Elle a été datée de 24.000 ans avant J.C. Original : 11,4 cm de hauteur. Musée Morave de Brno, République Tchèque.

 

 

Vénus Préhistoriques

VENUS DE STRELICE : Cette vénus a été découverte sur le site néolithique de Strelice en Moravie (République Tchèque). Elle date du 5° millénaire avant J.C. Elle a été réalisée en argile de manière très schématique. Aucun visage ne vient animer cette représentation féminine, seules les fesses sont hypertrophiées. Original : 21,5 cm de hauteur. Musée Morave de Brno, Moravie, République Tchèque.

 

 

Vénus Préhistoriques

FEMME-OISEAU NAGADA : Découverte dans la nécropole d'El Ma'Mariya en Égypte, cette statuette féminine en argile peinte date de l'époque prédynastique Nagada II (3.500 ans avant J.C). Les bras sont absents, le bas du corps et très stylisé, ainsi que la tête, apparaissant comme un bec, ce qui vaut à ces statuettes le nom de femme-oiseau. Original : 29,3 cm de hauteur. Musée des Antiquités Nationales, Saint-Germain-en-Laye, France.

 

 

Vénus Préhistoriques

VENUS DE CUCUTENI : découverte dans l’habitat éponyme de Cucuteni, en Moldavie, entre la Roumanie et l’Ukraine. Elle est datée – tout comme la culture de Cucuteni - du Vème millénaire avant J.C. Original : 15 cm de hauteur. Musée National de Bucarest, Roumanie.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #Vénus, Bijoux et Jeux

Repost0