Publié le 15 Mai 2015

A la demande de notre collègue Michel Parotin, nous avons réalisé il y a quelque temps une série de pierres à fusil afin de réhabiliter un briquet pour le moins original : le briquet-pistolet. 

Ce système d'allumage est en tout point comparable au principe de mise à feu des armes à platine de silex utilisées en Europe depuis le 16 ème siècle.  Une pièce de silex maintenue sur le chien (1) vient heurter une pièce métallique appellée batterie (2), ce qui produit une gerbe d'étincelle et embrase la poudre contenue dans le bassinet (3).

Système de mise à feu d'un fusil à poudre. Nantes, Château des Ducs de Bretagne.

Système de mise à feu d'un fusil à poudre. Nantes, Château des Ducs de Bretagne.

Pour le briquet-pistolet, le système est le même mais l'amadou remplace la poudre noire.

Briquet-pistolet : (1) chien ; (2) batterie ; (3) bassinet.

Briquet-pistolet : (1) chien ; (2) batterie ; (3) bassinet.

Le chien vient de heurter la batterie au dessus du bassinet rempli d'amadou.

Le chien vient de heurter la batterie au dessus du bassinet rempli d'amadou.

L'amadou s'embrase.

L'amadou s'embrase.

Vue rapprochée de l'amadou embrasé.

Vue rapprochée de l'amadou embrasé.

La braise issue de l'amadou permet d'obtenir une flamme à l'aide, par exemple, d'une allumette soufrée.

La braise issue de l'amadou permet d'obtenir une flamme à l'aide, par exemple, d'une allumette soufrée.

 

Tout ceci ne saurait fonctionner sans le silex des pierres à fusil...

Les premiers ateliers de fabrication de pierres à fusils apparaissent vers la fin du 16ème siècle. Cette activité se poursuivra jusque dans la première moitié du 20ème siècle où l'avènement de nouveaux matériaux comme le ferro-cerrium, mettra fin à cette activité après plusieurs siècles de pratique.

En France, les centres de production de pierres à fusils les plus connus sont ceux de la vallée du Cher, entre Loir-et-Cher et Indre, à Saint-Aignan, Selles-sur-Cher et Valençay (avec un centre important autour du village de Meusnes). Il existe cependant d'autres centres de production, notamment en Ardèche et en Charente-Maritime. Nous aurons l'occasion de revenir un peu plus tard en détail sur ces derniers.

La production de pierre à fusil était réalisée par des citoyens et des familles qui pratiquaient souvent cette activité en dehors de la saison des travaux agricoles, afin de compléter leurs revenus.

Les silex étaient taillés à l'aide d'outils en fer, des marteaux de tailles variables suivant les étapes de fabrication. Les silex étaient dégrossis avec de lourdes massettes, puis on en débitait des supports à partir desquels étaient confectionnées les pierres à fusil.  

Nucléus en silex et lames obtenues par percussion directe au marteau métallique.

Nucléus en silex et lames obtenues par percussion directe au marteau métallique.

Lames de silex, lame fracturée en segments et segment central retouché en pierre à fusil.

Lames de silex, lame fracturée en segments et segment central retouché en pierre à fusil.

Lot de pierres à fusil en silex charentais.

Lot de pierres à fusil en silex charentais.

Petit complément vidéo récupéré sur le forum Paléobox. Ce document a été tourné dans les années 1920, probablement dans la région de Brandon (dans le Suffolk, Nord-est de Londres), en Angleterre.

Et en complément du complément... un article du Bulletin de la Société Préhistorique Française de 1937 dans lequel Alfred Barnes décrit avec beaucoup de précision la fabrication des pierres à fusil dans la région de Brandon.

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #Expérimentations, #fac-similés et reconstitutions, #Tutos et vidéos

Repost0

Publié le 7 Mai 2015

Nous étions présents au Musée des Tumulus de Bougon il y a quelques semaines dans le cadre d'une formation pour l'équipe d'animation autour des techniques de taille du silex et d'allumage du feu. Un petit résumé en images et un grand merci à Marion pour ses photos !

Percuteurs en bois de cervidé pour la taille par percussion et compresseurs en bois de cervidé et cuivre pour le travail à pression. Cliché M. Desmiers.

Percuteurs en bois de cervidé pour la taille par percussion et compresseurs en bois de cervidé et cuivre pour le travail à pression. Cliché M. Desmiers.

Une première pointe de flèche en silex... encore un peu de travail mais c'est en bonne voie. Cliché M. Desmiers.

Une première pointe de flèche en silex... encore un peu de travail mais c'est en bonne voie. Cliché M. Desmiers.

Traitement thermique du silex : avant. Les silex à traiter sont disposés en une couche épaisse, puis recouverts de sable ou de cendre. Cliché M. Desmiers.

Traitement thermique du silex : avant. Les silex à traiter sont disposés en une couche épaisse, puis recouverts de sable ou de cendre. Cliché M. Desmiers.

Traitement thermique du silex : pendant. Un feu moyen a été entretenu pendant environ 4 heures. La température doit monter progressivement aux environs de 250 à 300°C. Cliché M. Desmiers.

Traitement thermique du silex : pendant. Un feu moyen a été entretenu pendant environ 4 heures. La température doit monter progressivement aux environs de 250 à 300°C. Cliché M. Desmiers.

Traitement thermique du silex : après. Les silex ont changé de couleur (à cause des oxydes de fer qu'ils contiennent) et nous avons pu constater une nette amélioration de leur texture pour la taille... Traitement réussi ! Cliché M. Desmiers.

Traitement thermique du silex : après. Les silex ont changé de couleur (à cause des oxydes de fer qu'ils contiennent) et nous avons pu constater une nette amélioration de leur texture pour la taille... Traitement réussi ! Cliché M. Desmiers.

Premiers pas à la percussion indirecte...

Premiers pas à la percussion indirecte...

Allumage du feu par friction avec une planchette double en sureau.

Allumage du feu par friction avec une planchette double en sureau.

Allumage du feu par friction avec la scie à feu asiatique en bambou.

Allumage du feu par friction avec la scie à feu asiatique en bambou.

Allumage du feu par friction à deux, méthode inuit.

Allumage du feu par friction à deux, méthode inuit.

Allumage du feu par percussion, passage de l'amadou embrasé...

Allumage du feu par percussion, passage de l'amadou embrasé...

à la flamme !

à la flamme !

Allumage du feu par friction à l'archet : méthode originale brevetée par Romuald.

Allumage du feu par friction à l'archet : méthode originale brevetée par Romuald.

Allumage du feu par friction méthode Romuald... ça fume !

Allumage du feu par friction méthode Romuald... ça fume !

Allumage du feu par friction méthode Romuald... ça marche !

Allumage du feu par friction méthode Romuald... ça marche !

 

 

Un prochain stage sera organisé en partenariat avec le service animation du Laboratoire d'Archéologie du Val-de-Marne. On change de thématique pour se consacrer cette fois à la céramique et plus particulièrement aux méthodes de fabrication de grandes jarres protohistoriques.

Ce sera à Villejuif, du vendredi 5 au dimanche 7 juin 2015 sur l’Espace d’aventures archéologiques du service archéologie du Conseil départemental du Val-de-Marne.

Au programme, différentes techniques de montage de jarres (colombin, sur tour lent, à la corde) et cuisson expérimentale sous meule chapée. 

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au mercredi 3 juin, sous réserve des places disponibles. Pour plus de précisions, n'hésitez pas à contacter le service archéologie au 01.47.26.10.67 ou 01.47.26.10.00.

 

Jarres réalisées en début d'année pour la cuisson expérimentale, en cours de séchage.

Jarres réalisées en début d'année pour la cuisson expérimentale, en cours de séchage.

Façonnage à la batte.

Façonnage à la batte.

Façonnage à la batte.

Façonnage à la batte.

Cuisson expérimentale, chargement d'une série de vases dans les grandes jarres qui cuiront et serviront alors également de chambre de cuisson.

Cuisson expérimentale, chargement d'une série de vases dans les grandes jarres qui cuiront et serviront alors également de chambre de cuisson.

Cuisson expérimentale de grandes jarres.

Cuisson expérimentale de grandes jarres.

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #Actualités, #Stages

Repost0

Publié le 11 Mars 2015

 

Voici en image quelques bronzes de l'automne dernier... Ces deux pièces - hache à talon et poignard à lame plate et rivets massifs - ont été réalisées respectivement pour le Centre de Recherche Archéologique de la Région Mantaise (CRARM) et le Service Archéologique Départemental des Yvelines (SADY).

Ces pièces ont été et seront présentées au public dans le cadre d'expositions temporaires sur l'archéologie des Yvelines. 

Fac-similés de l'Age du bronze
Fac-similés de l'Age du bronze

Le poignard et son emmanchement sont une proposition de reconstitution d'une pièce découverte en fouille sur le site de l'âge du bronze ancien des Herbages aux Mureaux (Yvelines). Référence.

Dessin archéologique de la lame de poignard avec ses rivets, gabarit en bois et réplique en bronze

Dessin archéologique de la lame de poignard avec ses rivets, gabarit en bois et réplique en bronze

Manche en if, rivets et lame en bronze

Manche en if, rivets et lame en bronze

Lame en bronze, rivets et manche en cornouiller

Lame en bronze, rivets et manche en cornouiller

Poignard monté avec son manche en cornouiller

Poignard monté avec son manche en cornouiller

Poignard monté avec son manche en cornouiller

Poignard monté avec son manche en cornouiller

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #fac-similés et reconstitutions

Repost0

Publié le 11 Février 2015

 

Les fraîches températures de ce début d'année 2015 ont comme un petit air de Paléolithique... Voici donc quelques fac-similés du Paléolithique supérieur et moyen, réalisés l'année dernière, pour le Musée de La Sabline à Lussac-les-Châteaux, le Centre d'Interprétation du Roc-aux-Sorciers à Angles-sur-l'Anglin et le futur centre du Roc-de Sers en Charente.

Thaumotrope de Laugerie-Basse (Dordogne).

Thaumotrope de Laugerie-Basse (Dordogne).

Harpon en bois de cerf du Bois Ragot à Gouex (Vienne).

Harpon en bois de cerf du Bois Ragot à Gouex (Vienne).

Propulseur magdalénien du Mas d'Azil (Ariège).

Propulseur magdalénien du Mas d'Azil (Ariège).

Harpon magdalénien à deux rangs de barbelures.

Harpon magdalénien à deux rangs de barbelures.

Pointe à cran solutréenne (type de Combe-Saunière en Dordogne).

Pointe à cran solutréenne (type de Combe-Saunière en Dordogne).

Pointe à cran solutréenne (type de Roc-de-Sers en Charente).

Pointe à cran solutréenne (type de Roc-de-Sers en Charente).

Différents types de pointes de sagaies magdaléniennes.

Différents types de pointes de sagaies magdaléniennes.

Pointes de sagaies de type Lussac-Angles, magdalénien.

Pointes de sagaies de type Lussac-Angles, magdalénien.

Poinçons et aiguilles à chas en os, magdalénien.

Poinçons et aiguilles à chas en os, magdalénien.

Corbeille de matières premières pour ateliers pédagogiques de découverte du Paléolithique

Corbeille de matières premières pour ateliers pédagogiques de découverte du Paléolithique

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 26 Janvier 2015

Voilà maintenant bien 10 ans que nous fabriquons divers pendentifs en stéatite inspirés de pendeloques ou de motifs de la Préhistoire... 

Le catalogue date un peu, mais le lien ci-dessous vous permettra d'avoir une idée générale de ce type de pendentifs... Un autre catalogue est en cours de création (depuis 3 ans, maintenant!!!)... Soyez patients, un jour, peut-être....

Comme le dit le catalogue, nous pouvons aussi réaliser des bijoux "sur mesure", en stéatite, verre, serpentine ou encore en bronze, en fonction de vos collections archéologiques par exemple...

Colliers et boucles d'oreilles réalisées en variscite et chrysoprase pour le Musée de Carnac, inspirés des parures néolithiques en variscite du Tumulus de St Michel.
Colliers et boucles d'oreilles réalisées en variscite et chrysoprase pour le Musée de Carnac, inspirés des parures néolithiques en variscite du Tumulus de St Michel.
Colliers et boucles d'oreilles réalisées en variscite et chrysoprase pour le Musée de Carnac, inspirés des parures néolithiques en variscite du Tumulus de St Michel.
Colliers et boucles d'oreilles réalisées en variscite et chrysoprase pour le Musée de Carnac, inspirés des parures néolithiques en variscite du Tumulus de St Michel.

Colliers et boucles d'oreilles réalisées en variscite et chrysoprase pour le Musée de Carnac, inspirés des parures néolithiques en variscite du Tumulus de St Michel.

Pointes de flèches en verre, et haches pendeloques en serpentine et stéatite, inspirés des collections du Musée de Carnac.
Pointes de flèches en verre, et haches pendeloques en serpentine et stéatite, inspirés des collections du Musée de Carnac.
Pointes de flèches en verre, et haches pendeloques en serpentine et stéatite, inspirés des collections du Musée de Carnac.

Pointes de flèches en verre, et haches pendeloques en serpentine et stéatite, inspirés des collections du Musée de Carnac.

Lunules, bracelets, épingles, et pendentifs en bronze.
Lunules, bracelets, épingles, et pendentifs en bronze.
Lunules, bracelets, épingles, et pendentifs en bronze.
Lunules, bracelets, épingles, et pendentifs en bronze.

Lunules, bracelets, épingles, et pendentifs en bronze.

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #Vénus, Bijoux et Jeux

Repost0

Publié le 6 Janvier 2015

Meilleurs voeux !!!

Tous nos vœux pour 2015 !!

 

Rendez-vous cette année sur le blog d’Arkéo Fabrik, pour y découvrir nos prochaines activités, sorties d'usine, expérimentations et autres nouveautés en tout genre.

 

@ très bientôt, Chloé et Jérémie

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #Actualités

Repost0

Publié le 17 Novembre 2014

La hache ou l’herminette de pierre polie constituent l’outillage de base de l’agriculteur-éleveur sédentaire du Néolithique. Les matières premières aptes à être taillées, comme le silex, sont collectées, au niveau d’affleurements de surface ou en profondeur, dans les minières. Les blocs retenus pour être taillés, vont d’abord être dégrossis à l’aide d’un percuteur de pierre, puis régularisés au percuteur tendre (bois de cerf ou bois végétal dense permettant une plus grande finesse des enlèvements).

Bloc de silex tertiaire brut

Bloc de silex tertiaire brut

Dégrossissage du bloc au percuteur dur

Dégrossissage du bloc au percuteur dur

Bloc dégrossi au percuteur dur

Bloc dégrossi au percuteur dur

Ébauche de hache régularisée au bois de cervidé

Ébauche de hache régularisée au bois de cervidé

Ce travail aboutira à l’obtention d’une ébauche bifaciale de section biconvexe plus ou moins régulière. L'ébauche peut dans certains cas être régularisée davantage par percussion indirecte et par pression, notamment pour le tranchant. Plus l’ébauche sera régulière, plus le travail de polissage ultérieur de la hache sera facilité. Ainsi, on pu a clairement identifier sur certains sites de production de haches, différents niveaux de savoir–faire de tailleurs.

Régularisation des flancs de la hache par pression (compresseur en bois de cervidé)

Régularisation des flancs de la hache par pression (compresseur en bois de cervidé)

Ébauche de hache terminée, prête à être polie

Ébauche de hache terminée, prête à être polie

D’autres matières se prêtant moins bien à la taille par percussion (roches métamorphiques tenaces comme les dolérites, serpentinites, jadéitites, etc.) seront traitées différemment. L'ébauche sera mise en forme par bouchardage, opération consistant à écraser la roche par des percussions répétées avec des outils en pierre dure - les bouchardes - de tailles décroissantes au fur et à mesure de l’avancement du travail.

Bouchardage d'une ébauche en roche tenace, boucharde en silex

Bouchardage d'une ébauche en roche tenace, boucharde en silex

Bouchardage d'une ébauche en roche tenace, boucharde en silex

Bouchardage d'une ébauche en roche tenace, boucharde en silex

Indépendamment des matières et des techniques de façonnage, la phase suivante de polissage est la plus longue. Les ébauches sont polies sur de petits polissoirs mobiles ou de larges polissoirs fixes en roches grenues et dures (grès, grès quartzite, silex, etc.). On reconnaît les polissoirs aux rainures ou cuvettes plus ou moins marquées résultant de l’abrasion des deux pierres mises en contact. L’observation de traces d’usures, aussi bien sur les polissoirs que sur les haches, laisse penser que dans de nombreux cas, un dispositif ‘’mécanique’’ de type passe-partout, manié à deux individus pouvait être utilisé.

Polissage de l’ébauche sur un polissoir mobile en grès

Polissage de l’ébauche sur un polissoir mobile en grès

Polissage de l’ébauche sur un polissoir mobile en grès

Polissage de l’ébauche sur un polissoir mobile en grès

L’ultime phase de fabrication consiste à polir les derniers millimètres du tranchant pour affûter la hache. Il s’agit là d’une opération délicate qui reste une piste de recherche pour les chercheurs. Il restera enfin à emmancher la lame pour en faire un outil fonctionnel. Durant toute sa longue existence, la hache de pierre polie a connu diverses formes d’emmanchement, de l’emmanchement direct à l’utilisation de gaines en bois de cerf. Ces diverses solutions techniques ont bien sûr fortement influencé la morphologie des haches, ce qui explique une grande variété de formes pour un outil universel.

Hache en basalte, emmanchement direct

Hache en basalte, emmanchement direct

Hache en serpentinite, emmanchement indirect dans une gaine en bois de cerf

Hache en serpentinite, emmanchement indirect dans une gaine en bois de cerf

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #Expérimentations, #fac-similés et reconstitutions, #Tutos et vidéos

Repost0

Publié le 3 Novembre 2014

 

Quelques images d’une mallette réalisée il ya maintenant plusieurs mois pour le Musée de la Princerie à Verdun à destination des enseignants des écoles et des collèges. Mise à disposition gratuitement, elle permettra au public scolaire de préparer ou de prolonger une visite au Musée par des présentations et des activités en classe.

Elle contient des fac-similés (objets de verre, céramiques communes et sigillées, lampe à huile, monnaies romaines, tabula cerata, statuette en bronze, fibules, etc.) ainsi que du matériel pédagogique pour travailler sur les jeux antiques, l’architecture gallo-romaine, la numismatique, la fabrication de fibules, la mosaïque ou la fabrication de lampes à huile.

Tabula cerata - tablettes de bois recouvertes de cire pour l'écriture à l'aide d 'un stylet métallique

Tabula cerata - tablettes de bois recouvertes de cire pour l'écriture à l'aide d 'un stylet métallique

Tabula cerata

Tabula cerata

La mosaïque antique : matériaux et outils

La mosaïque antique : matériaux et outils

Détail d'un exemple de mosaïque en marbre

Détail d'un exemple de mosaïque en marbre

Maquette de toiture gallo-romaine - tegulae

Maquette de toiture gallo-romaine - tegulae

Maquette de toiture gallo-romaine - tegulae et imbrices

Maquette de toiture gallo-romaine - tegulae et imbrices

Jeux Gallo-romains

Jeux Gallo-romains

Dans le cadre de la fabrication de cette mallette, les céramiques sigillées ont été réalisées par l’atelier ‘’La Poterie de Luc’’ et les fibules par Yannick Mottier ‘’Au Fil du Métal’’.

Détail d'une céramique sigillée

Détail d'une céramique sigillée

Lot de fibules

Lot de fibules

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #Matériel et mallettes pédagogiques

Repost0

Publié le 20 Octobre 2014

Quelques images de la mallette tissage réalisée en Avril dernier pour le site gallo-romain de GISACUM sur la commune du Vieil-Évreux dans l'Eure.

La mallette comprenait 2 petits métiers à tisser verticaux à une barre de lice, 2 kits complets pour l’initiation au tissage aux plaquettes (voir article ci dessous pour plus de détails sur le tissage aux plaquettes) ainsi que des échantillons de plantes pour les teintures végétales et de fibres brutes.

Métiers à tisser verticaux à une barre de lice

Métiers à tisser verticaux à une barre de lice

Détails d'un métier à tisser avec navette et couteau de tisserand

Détails d'un métier à tisser avec navette et couteau de tisserand

Tissage aux plaquettes

Tissage aux plaquettes

Échantillons de plantes tinctoriales et de laines teintées

Échantillons de plantes tinctoriales et de laines teintées

Échantillons de fibres végétales

Échantillons de fibres végétales

Les fibres textiles peuvent être d’origine animale ou végétale. La laine de mouton est la fibre d’origine animale la plus couramment utilisée. Avant d’être filée, elle doit être lavée, puis cardée (démêlée). Ces opérations peuvent être réalisées à l’aide d’éléments végétaux, la saponaire pour le lavage et le cardère pour le cardage.

Saponaire (saponaria officinalis)

Saponaire (saponaria officinalis)

Le monde végétal offre également une multitude de plantes dont les fibres peuvent être utilisées pour le tissage. Les principales sont le lin, l’ortie, le chanvre ou le liber de tilleul (fins feuillets de fibres intercalés entre l’écorce et le bois de l’arbre).

Lin (linum unisativum)

Lin (linum unisativum)

Chanvre textile (cannabis sativa)

Chanvre textile (cannabis sativa)

Dans presque tous les cas, la plante doit subir une opération appelée rouissage pour en extraire la fibre. Cette opération consiste à la faire tremper dans de l’eau claire afin de provoquer la dissolution de la pectine qui solidarise les fibres aux parties ligneuses de la plante.

Rouissage d'écorces de tilleul

Rouissage d'écorces de tilleul

Écorces de tilleul après prélèvement du liber à gauche et liber de tilleul à droite

Écorces de tilleul après prélèvement du liber à gauche et liber de tilleul à droite

Une fois rouies, les plantes sont battues pour extraire les fibres (teillage), nettoyées des résidus d’écorces et démêlées (cardage).

 

 

Teillage de tiges de Grande Mauve (malva sylvestris)

Teillage de tiges de Grande Mauve (malva sylvestris)

Teillage de tiges de Grande Mauve (malva sylvestris)

Teillage de tiges de Grande Mauve (malva sylvestris)

​Les fibres extraites doivent ensuite être soumises à un patient travail de filage, pour créer un fil solide en torsadant la fibre sur elle-même. Durant les périodes préhistoriques et antiques, le filage est réalisé grâce à une petite tige de bois - le fuseau – auquel est fixée une fusaïole, sorte de poids, en terre cuite, pierre, os, ou métal. La fusaïole, par son poids, va aider à maintenir le fuseau vertical et augmente son mouvement d'inertie lors de la rotation. En fonction de la taille et de l’inertie de la fusaïole, il sera possible de fabriquer du fil plus ou moins fin.

Filage de la laine au Togo

Filage de la laine au Togo

Le tissage permettra ensuite d’obtenir des tissus en croisant des fils. Fils de chaîne et fils de trame formeront ainsi un ensemble solide. Les fils de chaîne doivent être tendus afin d’y insérer les fils de trame. Pour cela, les fils sont installés sur un métier à tisser. Il existe plusieurs sortes de métiers à tisser. Un des plus rudimentaires est le métier à poids où les fils de chaines sont lestés par des pierres ou des pesons d’argile. Dès le Néolithique, ce métier se complexifie avec une barre de lice qui permettra de séparer d’un simple geste un fil de chaine sur deux. A l’Âge du Fer, les lices se multiplient et permettent la réalisation de motifs complexes.

 

 

Tissu de lin et laines teintées (teintures végétales) réalisé sur un métier vertical à une barre de lice

Tissu de lin et laines teintées (teintures végétales) réalisé sur un métier vertical à une barre de lice

Durant la Préhistoire, la Protohistoire et l’Antiquité, la teinture, qui consiste à colorer les fibres, les écheveaux ou les tissus, est essentiellement réalisée à l’aide de plantes. On utilise pour cela deux procédés : la fermentation (teinture à froid) ou la décoction (teinture à chaud). Selon les plantes, on peut utiliser les fleurs, les feuilles, les baies, les écorces ou les racines. Certaines plantes s'utilisent fraîches, d'autres sèches. La couleur obtenue dépend du support à teindre, de la quantité de plantes, de leur maturité, de la durée du bain, du contenant utilisé, de la qualité de l'eau... On obtiendra par exemple des couleurs allant du jaune au vert avec de la gaude (reseda luteola), du rouge à l’orange avec la garance (rubia tintorum), une grande palette de marrons avec l’écorce ou le brou de noix (junglans regia), du violet avec le sureau (sambucus nigra) ou encore du bleu, avec le pastel (isatis tinctoria).

Échevaux de laine teintés (teintures végétales)

Échevaux de laine teintés (teintures végétales)

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #Matériel et mallettes pédagogiques

Repost0

Publié le 7 Octobre 2014

Nous étions présents, durant une vingtaine de jours en Août dernier, au Musée de Tumulus de Bougon, afin de présenter au public les techniques préhistoriques de poterie et de métallurgie du bronze .

Ce fut l’occasion d’intéressants échanges avec le public et également la possibilité pour nous d’expérimenter un certain nombre de nouvelles choses. Pour la céramique : la fabrication de pièces néolithiques particulières (vase d’Antran à 3 goulots, biberons rubanés, ‘’plats à pain’’, etc…) et la cuisson sur sole foyère avec réduction sélective de quelques pièces choisies. Pour la métallurgie du bronze, techniques de fontes à la cire perdue et réalisation de pièces fines (statuettes gallo-romaines) et de pièces à douilles de l’Âge du Bronze (haches et pointes de lance).

Céramique et bronze au Musée des Tumulus de Bougon - 2014
La potière au travail....

La potière au travail....

Cuisson sur sole foyère. Pour plus de détails sur cette modalité de cuisson, voire  ci-dessous un article précédemment publié sur le blog...

Cuisson sur sole foyère. Pour plus de détails sur cette modalité de cuisson, voire ci-dessous un article précédemment publié sur le blog...

Pièces cuite, au premier plan, biberon rubané après réduction

Pièces cuite, au premier plan, biberon rubané après réduction

Vase Chambon (Néolithique moyen) après réduction

Vase Chambon (Néolithique moyen) après réduction

Petit vase à trois goulot trouvé à Antran dans la Vienne (Néolithique moyen)

Petit vase à trois goulot trouvé à Antran dans la Vienne (Néolithique moyen)

Céramique et bronze au Musée des Tumulus de Bougon - 2014
Décirage de moules à la cire perdue

Décirage de moules à la cire perdue

Atelier pédagogique, coulée d'étain

Atelier pédagogique, coulée d'étain

Quelques réalisations inspirées de l'Âge du bronze français, corse et proche-oriental
Quelques réalisations inspirées de l'Âge du bronze français, corse et proche-oriental
Quelques réalisations inspirées de l'Âge du bronze français, corse et proche-oriental

Quelques réalisations inspirées de l'Âge du bronze français, corse et proche-oriental

Chaîne opératoire de fabrication d'une statuette de Mercure à la cire perdue

Chaîne opératoire de fabrication d'une statuette de Mercure à la cire perdue

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #Ateliers et démonstrations, #Expérimentations

Repost0