Articles avec #tutos et videos tag

Publié le 17 Avril 2014

Le Conseil des Musées de Poitou-Charentes vient de mettre en ligne sur son site une série de vidéos réalisées en 2012 par Clap ! Clap !... Cinoeil, avec la participation d'Arkéo Fabrik et le concours du Musée de Préhistoire de Lussac-les-Châteaux (86).

Il s'agit de courts films présentant deux objets ''phares'' du Musée de Lussac. La première série présente les aiguilles à chas en os - objets emblématiques du Paléolithique supérieur - en 3 films : le site et les vestiges archéologiques, la reconstitution expérimentale des aiguilles et leur utilisation.

Sur la toile... Les aiguilles à chas en os

La seconde série présente, en suivant la même logique, les plaquettes gravées de la grotte de la Marche à Lussac-les-Châteaux. Les plaquettes gravées font de ce site une référence dans le domaine de l'étude de l'art mobilier dans la mesure où elles sont très nombreuses à figurer des représentations humaines.

 

Sur la toile... Les aiguilles à chas en os

... quelques liens vers les sites concernés :

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #fac-similés et reconstitutions, #Expérimentations, #Tutos et vidéos

Repost0

Publié le 4 Octobre 2013

La faucille est un outil incontournable du Néolithique. Sa typologie varie en fonction des périodes et des cultures. Elle peut être constituée d’une lame unique fixée au manche, ou de plusieurs éléments tranchants en silex, insérés et collés dans une rainure du manche, formant ainsi un tranchant denticulé. La faucille est associée à la récolte des céréales : sa fonction précise consiste à couper les céréales à la base des tiges. Certaines faucilles sumériennes plus tardives (IIIème millénaire avant notre ère) étaient également fabriquées en argile cuite.

 

Nous avons été amenés à reproduire une faucille denticulée, lors d’une demi-journée de démonstration au public sur l’Archéosite des Pierres Droites, à Monteneuf dans le Morbihan. Voici un petit résumé en images….

Futur manche de la faucille en bois de saule

Futur manche de la faucille en bois de saule

Mise en forme du manche à l'aide d'un ''grattoir-herminette''

Mise en forme du manche à l'aide d'un ''grattoir-herminette''

Changement de grattoir, ligature à l'aide de cuir cru

Changement de grattoir, ligature à l'aide de cuir cru

Mise en forme du manche à l'aide d'un ''grattoir-herminette''

Mise en forme du manche à l'aide d'un ''grattoir-herminette''

Écorçage du manche à l'aide d'une lame emmanchée

Écorçage du manche à l'aide d'une lame emmanchée

Écorçage et mise en forme du manche à l'aide d'une lame emmanchée

Écorçage et mise en forme du manche à l'aide d'une lame emmanchée

Régularisation du manche à l'aide d'un poignard en silex

Régularisation du manche à l'aide d'un poignard en silex

Creusement de la rainure à l'aide d'un poignard en silex

Creusement de la rainure à l'aide d'un poignard en silex

Préparation des éléments de silex (fracturation contrôlée des lamelles pour les calibrer)

Préparation des éléments de silex (fracturation contrôlée des lamelles pour les calibrer)

Préparation des éléments de silex

Préparation des éléments de silex

Collage des éléments de silex : la colle est réalisée à partir de cire d'abeille, résine de pin et charbon

Collage des éléments de silex : la colle est réalisée à partir de cire d'abeille, résine de pin et charbon

Finitions, régularisation du collage

Finitions, régularisation du collage

Fauchage d'épis de blé

Fauchage d'épis de blé

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #Expérimentations, #fac-similés et reconstitutions, #Tutos et vidéos

Repost0

Publié le 24 Octobre 2012

Pour les passionnés des techniques du feu, voilà de quoi réaliser simplement un briquet à piston. Découvert au 19ème en Europe et observé peu avant 1865 en Asie du Sud-Est (BOUTIÉ, P., ROUSSEL, B. 2008), le briquet pneumatique nous a donné du fil à retordre depuis quelques années... La fabrication proposée ci -dessous, ne respecte aucun modèle historiquement connu mais permet de se familiariser avec le principe et de bien prendre la mesure des différents paramètres entrant en jeu, notamment pour la réalisation de modèles en bois ou en corne.

 

Pour tout savoir sur le briquet à piston : BOUTIÉ, P., ROUSSEL, B. 2008. Le briquet pneumatique, l'enquête inédite. Éditions Mémoire Millénaire.   


 

Matériel nécessaire :

 

-         1 morceau tuyau de cuivre de diamètre extérieur 10mm – diamètre intérieur 8mm

-         1 barre métallique (fer, cuivre, bronze ou laiton) de 8 mm entre 13 et  18 cm de longueur

-         2 petits joints torique en caoutchouc de 8 à 9 mm de diamètre

-         coupe tube, fer à souder, scie à métaux ou mini perceuse

-         fil d’étain pour soudure

-         1 perceuse, forets à métaux de 6mm et 3 mm, foret à bois de 8mm

-         1 lime ronde à métaux

-         papier de verre fin

-         graisse (n’importe quel corps gras)

 briquet à piston (4)

 

Réalisation du tube :

  1. Couper le tube de cuivre entre 9 cm et 13 cm,
  2. Enfiler la barre de métal dans le morceau de tube coupé pour réaliser sur une des extrémités, la soudure à l’étain,
  3. Appliquer l’étain sur l’extrémité en prenant soin de bien répartir pour obtenir une couche homogène et hermétique.

briquet-a-piston-montage-1.jpg

 

Réalisation du piston :

  1. Sur la barre métallique – futur piston -  réaliser une cupule à une l’extrémité avec un foret de 6 mm,
  2. Réaliser ensuite deux rainures à 6 mm et 15 mm de l’extrémité percée sur 2 mm de profondeur, à l’aide d’une scie à métaux ou d’une mini perceuse (disque à découper) et y insérer les 2 joints toriques.   briquet-a-piston-montage-2-copie-1.jpg

Ajustement des deux pièces :

  1. A l’aide d’une lime ronde à métaux, élargir l’ouverture du tube pour y faire coulisser le piston, éventuellement réduire finement et progressivement l’épaisseur des joints toriques au papier de verre fin jusqu’à ce qu’ils rentrent en forçant légèrement. Graisser l’extrémité du piston pour faciliter le coulissement,
  2. Vérifier que la compression de l’air dans le tube est correcte : le piston doit remonter légèrement en bout de course quand il est enfoncé dans le tube. Si ce n’est pas le cas, vérifier la soudure ou l’étanchéité des joints toriques,
  3. Lorsque tout est correct, recouper le piston à 3 cm au dessus du tube.   briquet à piston (16)

Finitions :

Ajuster une poignée ergonomique en bois au piston, en perçant la pièce de bois avec un foret de diamètre à 8mm. Une fois la poignée ajustée au piston, on pourra cheviller le tout en perçant l’ensemble à l’aide d’un foret à métaux de 3 mm, puis en insérant une cheville de bois dur dans la perforation. briquet-a-piston-montage-3.jpg

 

Fonctionnement :

Placer le combustible (amadou fin, traité ou non, étoupe) dans la cupule sans trop le tasser. Enfoncer le piston sur quelques centimètres dans le tube. Frapper énergiquement le piston et le remonter immédiatement. L’allumage n’est pas garanti au premier essai, mais si tout est bien ajusté, les essais suivant seront concluants ! Enfin,  normalement…

briquet-a-piston-montage-4.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #Tutos et vidéos

Repost0

Publié le 27 Juillet 2012

Le projet d’expérimentation sur la chaîne opératoire de fabrication des grands vases néolithiques s’est achevé pour cette année le dimanche 15 Juillet au Musée de Tumulus de Bougon, avec la cuisson de 2 gros vases réalisés début Mai.

 

Pour la cuisson, nous avons expérimenté le principe de la cuisson en meule, dans des conditions particulièrement délicates (averses, vent, etc.).

 

Un feu vif a été entretenu pendant deux heures pour recouvrir le fond de la fosse d’une bonne épaisseur d’environ 10 cm de braises. Pendant cette phase, les vases ont été mis à chauffer autour de la fosse, où il a fallu à plusieurs reprises les protéger des averses. Les braises ont ensuite été recouvertes de foin humide pour pouvoir y installer les 2 grands vases, et de petits vases ont été disposés à l’intérieur des grands, pour y cuire à l’abri des chocs thermiques. La meule a ensuite été montée, avec du petit bois à la base et du plus gros sur l’extérieur. Le tout a ensuite été recouvert de paille, crottin et terre. Le feu s’est rallumé de lui-même au bout d’à peine une heure et a été entretenu une bonne partie de l’après midi. Cinq heures après le début de la cuisson, le feu n’est plus alimenté et on commence le refroidissement, qui se poursuivra jusqu’au lendemain. Toutefois, seuls les petits vases ont été récupérés le lendemain matin, les gros étant encore très chauds. Les petits vases ont parfaitement cuit à l’intérieur des grands qui ont joué le rôle de chambre de cuisson. Ce sont eux qui ont essuyé les chocs thermiques. Ils sont cuits, mais non fonctionnels dans la mesure où des fissures plus ou moins importantes sont apparues.

 

Dans l’absolu, ce travail d’expérimentation serait à poursuivre, pour approcher de plus près les savoirs-faire des potiers néolithiques et pour prolonger les réflexions issues de ces premiers essais.

 

N’hésitez pas à nous contacter si le projet vous intéresse ou si vous souhaitez davantage d’informations sur le déroulé des expérimentations (compte-rendu détaillé en PDF).

 

 DSC 0250 (Copier)

préchauffage des vases

  

DSC 0270 (Copier)

mise en place d'un grand vase

  

DSC 0296 (Copier)début du montage de la meule

  

 DSC 0312 (Copier)

meule en chauffe

 

DSC 0357 (Copier)

meule en chauffe

 

DSC 0367 (Copier)

refroidissement en douceur

 

DSC 0376 (Copier)

les petits plats dans les grands !

 

DSC 0420 (Copier)

grands vases cuits...

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #Expérimentations, #Tutos et vidéos

Repost0