Publié le 17 Novembre 2014

La hache ou l’herminette de pierre polie constituent l’outillage de base de l’agriculteur-éleveur sédentaire du Néolithique. Les matières premières aptes à être taillées, comme le silex, sont collectées, au niveau d’affleurements de surface ou en profondeur, dans les minières. Les blocs retenus pour être taillés, vont d’abord être dégrossis à l’aide d’un percuteur de pierre, puis régularisés au percuteur tendre (bois de cerf ou bois végétal dense permettant une plus grande finesse des enlèvements).

Bloc de silex tertiaire brut

Bloc de silex tertiaire brut

Dégrossissage du bloc au percuteur dur

Dégrossissage du bloc au percuteur dur

Bloc dégrossi au percuteur dur

Bloc dégrossi au percuteur dur

Ébauche de hache régularisée au bois de cervidé

Ébauche de hache régularisée au bois de cervidé

Ce travail aboutira à l’obtention d’une ébauche bifaciale de section biconvexe plus ou moins régulière. L'ébauche peut dans certains cas être régularisée davantage par percussion indirecte et par pression, notamment pour le tranchant. Plus l’ébauche sera régulière, plus le travail de polissage ultérieur de la hache sera facilité. Ainsi, on pu a clairement identifier sur certains sites de production de haches, différents niveaux de savoir–faire de tailleurs.

Régularisation des flancs de la hache par pression (compresseur en bois de cervidé)

Régularisation des flancs de la hache par pression (compresseur en bois de cervidé)

Ébauche de hache terminée, prête à être polie

Ébauche de hache terminée, prête à être polie

D’autres matières se prêtant moins bien à la taille par percussion (roches métamorphiques tenaces comme les dolérites, serpentinites, jadéitites, etc.) seront traitées différemment. L'ébauche sera mise en forme par bouchardage, opération consistant à écraser la roche par des percussions répétées avec des outils en pierre dure - les bouchardes - de tailles décroissantes au fur et à mesure de l’avancement du travail.

Bouchardage d'une ébauche en roche tenace, boucharde en silex

Bouchardage d'une ébauche en roche tenace, boucharde en silex

Bouchardage d'une ébauche en roche tenace, boucharde en silex

Bouchardage d'une ébauche en roche tenace, boucharde en silex

Indépendamment des matières et des techniques de façonnage, la phase suivante de polissage est la plus longue. Les ébauches sont polies sur de petits polissoirs mobiles ou de larges polissoirs fixes en roches grenues et dures (grès, grès quartzite, silex, etc.). On reconnaît les polissoirs aux rainures ou cuvettes plus ou moins marquées résultant de l’abrasion des deux pierres mises en contact. L’observation de traces d’usures, aussi bien sur les polissoirs que sur les haches, laisse penser que dans de nombreux cas, un dispositif ‘’mécanique’’ de type passe-partout, manié à deux individus pouvait être utilisé.

Polissage de l’ébauche sur un polissoir mobile en grès

Polissage de l’ébauche sur un polissoir mobile en grès

Polissage de l’ébauche sur un polissoir mobile en grès

Polissage de l’ébauche sur un polissoir mobile en grès

L’ultime phase de fabrication consiste à polir les derniers millimètres du tranchant pour affûter la hache. Il s’agit là d’une opération délicate qui reste une piste de recherche pour les chercheurs. Il restera enfin à emmancher la lame pour en faire un outil fonctionnel. Durant toute sa longue existence, la hache de pierre polie a connu diverses formes d’emmanchement, de l’emmanchement direct à l’utilisation de gaines en bois de cerf. Ces diverses solutions techniques ont bien sûr fortement influencé la morphologie des haches, ce qui explique une grande variété de formes pour un outil universel.

Hache en basalte, emmanchement direct

Hache en basalte, emmanchement direct

Hache en serpentinite, emmanchement indirect dans une gaine en bois de cerf

Hache en serpentinite, emmanchement indirect dans une gaine en bois de cerf

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #Expérimentations, #fac-similés et reconstitutions, #Tutos et vidéos

Repost 0

Publié le 3 Novembre 2014

 

Quelques images d’une mallette réalisée il ya maintenant plusieurs mois pour le Musée de la Princerie à Verdun à destination des enseignants des écoles et des collèges. Mise à disposition gratuitement, elle permettra au public scolaire de préparer ou de prolonger une visite au Musée par des présentations et des activités en classe.

Elle contient des fac-similés (objets de verre, céramiques communes et sigillées, lampe à huile, monnaies romaines, tabula cerata, statuette en bronze, fibules, etc.) ainsi que du matériel pédagogique pour travailler sur les jeux antiques, l’architecture gallo-romaine, la numismatique, la fabrication de fibules, la mosaïque ou la fabrication de lampes à huile.

Tabula cerata - tablettes de bois recouvertes de cire pour l'écriture à l'aide d 'un stylet métallique

Tabula cerata - tablettes de bois recouvertes de cire pour l'écriture à l'aide d 'un stylet métallique

Tabula cerata

Tabula cerata

La mosaïque antique : matériaux et outils

La mosaïque antique : matériaux et outils

Détail d'un exemple de mosaïque en marbre

Détail d'un exemple de mosaïque en marbre

Maquette de toiture gallo-romaine - tegulae

Maquette de toiture gallo-romaine - tegulae

Maquette de toiture gallo-romaine - tegulae et imbrices

Maquette de toiture gallo-romaine - tegulae et imbrices

Jeux Gallo-romains

Jeux Gallo-romains

Dans le cadre de la fabrication de cette mallette, les céramiques sigillées ont été réalisées par l’atelier ‘’La Poterie de Luc’’ et les fibules par Yannick Mottier ‘’Au Fil du Métal’’.

Détail d'une céramique sigillée

Détail d'une céramique sigillée

Lot de fibules

Lot de fibules

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #Matériel et mallettes pédagogiques

Repost 0