Archéologie expérimentale au Musée de Bougon

Publié le 27 Juillet 2012

Le projet d’expérimentation sur la chaîne opératoire de fabrication des grands vases néolithiques s’est achevé pour cette année le dimanche 15 Juillet au Musée des Tumulus de Bougon, avec la cuisson de 2 gros vases réalisés au mois de Mai.

Pour la cuisson, nous avons expérimenté le principe de la cuisson en meule, dans des conditions particulièrement délicates (averses, vent, etc.).

Un feu vif a été entretenu pendant deux heures pour recouvrir le fond de la fosse d’une bonne épaisseur d’environ 10 cm de braises. Pendant cette phase, les vases ont été mis à chauffer autour de la fosse, où il a fallu à plusieurs reprises les protéger des averses. Les braises ont ensuite été recouvertes de foin humide pour pouvoir y installer les 2 grands vases, et de petits vases ont été disposés à l’intérieur des grands, pour y cuire à l’abri des chocs thermiques. La meule a ensuite été montée, avec du petit bois à la base et du plus gros sur l’extérieur. Le tout a ensuite été recouvert de paille, crottin et terre. Le feu s’est rallumé de lui-même au bout d’à peine une heure et a été entretenu une bonne partie de l’après midi. Cinq heures après le début de la cuisson, le feu n’est plus alimenté et on commence le refroidissement, qui se poursuivra jusqu’au lendemain. Toutefois, seuls les petits vases ont été récupérés le lendemain matin, les gros étant encore très chauds. Les petits vases ont parfaitement cuit à l’intérieur des grands qui ont joué le rôle de chambre de cuisson. Ce sont eux qui ont essuyé les chocs thermiques. Ils sont cuits, mais non fonctionnels dans la mesure où des fissures plus ou moins importantes sont apparues.

Démarrage de la cuisson par un feu de préchauffage des vases et de la structure foyère.
Démarrage de la cuisson par un feu de préchauffage des vases et de la structure foyère.

Démarrage de la cuisson par un feu de préchauffage des vases et de la structure foyère.

Mise en place des grands vases.

Mise en place des grands vases.

Mise en place des grands vases sur un lit de paille et remplissage des vases avec des plus petits.
Mise en place des grands vases sur un lit de paille et remplissage des vases avec des plus petits.
Mise en place des grands vases sur un lit de paille et remplissage des vases avec des plus petits.

Mise en place des grands vases sur un lit de paille et remplissage des vases avec des plus petits.

Charge de bois, sur laquelle des plaques de crottin sont ajoutées pour éviter une montée en température (et accessoirement aussi pour protéger les céramiques de la pluie...).
Charge de bois, sur laquelle des plaques de crottin sont ajoutées pour éviter une montée en température (et accessoirement aussi pour protéger les céramiques de la pluie...).
Charge de bois, sur laquelle des plaques de crottin sont ajoutées pour éviter une montée en température (et accessoirement aussi pour protéger les céramiques de la pluie...).

Charge de bois, sur laquelle des plaques de crottin sont ajoutées pour éviter une montée en température (et accessoirement aussi pour protéger les céramiques de la pluie...).

Dernière charge de bois.
Dernière charge de bois.
Dernière charge de bois.

Dernière charge de bois.

Refroidissement en douceur.
Refroidissement en douceur.
Refroidissement en douceur.
Refroidissement en douceur.
Refroidissement en douceur.
Refroidissement en douceur.

Refroidissement en douceur.

Fin de cuisson pour les grands vases cuits.

Fin de cuisson pour les grands vases cuits.

Ce travail d’expérimentation serait à poursuivre, pour approcher de plus près les savoir-faire des potiers néolithiques et pour prolonger les réflexions issues de ces premiers essais. Nous avons néanmoins consignée en détail le protocole et les résultats de cette première expérimentation dans un article plus conséquent téléchargeable ci-dessous.

Expérimentations sur la chaîne opératoire de fabrication de grands vases néolithiques.

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #Expérimentations, #Tutos et vidéos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article