fac-similes et reconstitutions

Publié le 14 Mars 2024

C'était il y un an, et le temps n'était pas forcement meilleur que cette année... Nous avions eu beaucoup de pluie, de boue, de stress, et même un avis de tempête pour arranger le tout, mais ce projet s'est concrétisé.

L'idée générale émise par nos collègues de l'Archéosite de le Haute-Île (93) était de mettre en perspective une portion de campement mésolithique reconstitué à son ''double'' archéologique, le campement trace. Ainsi, à des vestiges archéologiques ténus, font face des reconstitutions complexes, variées et foisonnantes.

Ces aspects permettent ensuite d'évoquer les questions de conservation des vestiges et d'interprétation des témoins et des traces archéologiques. 

Nous tenons à remercier l'équipe de l'Archéosite pour sa confiance ainsi que Didier Chabot, d'Essentielle Vannerie pour sa collaboration, les échanges fructueux que l'on a pu avoir sur la vannerie ''nomade'' et ses réalisations de vanneries mésolithiques.

 

La hutte, couverte de roseaux (phragmites), en cours de construction et terminée.
La hutte, couverte de roseaux (phragmites), en cours de construction et terminée.
La hutte, couverte de roseaux (phragmites), en cours de construction et terminée.
La hutte, couverte de roseaux (phragmites), en cours de construction et terminée.

La hutte, couverte de roseaux (phragmites), en cours de construction et terminée.

Détail du campement, petite herminette en bois de cerf et hotte de portage en roseaux massette et ronce.
Détail du campement, petite herminette en bois de cerf et hotte de portage en roseaux massette et ronce.

Détail du campement, petite herminette en bois de cerf et hotte de portage en roseaux massette et ronce.

Détail du campement, grand filet de pêche en fibre végétales, lests en pierre et flotteurs en écorce de peuplier.
Détail du campement, grand filet de pêche en fibre végétales, lests en pierre et flotteurs en écorce de peuplier.

Détail du campement, grand filet de pêche en fibre végétales, lests en pierre et flotteurs en écorce de peuplier.

Foëne, sorte de trident mésolithique en bois, os et fibres.

Foëne, sorte de trident mésolithique en bois, os et fibres.

Détail du campement, sac en cuir orné de coquillages (pourpres et dentales) et seconde hotte de portage en cornouiller sanguin, frêne, ronce et carex.
Détail du campement, sac en cuir orné de coquillages (pourpres et dentales) et seconde hotte de portage en cornouiller sanguin, frêne, ronce et carex.

Détail du campement, sac en cuir orné de coquillages (pourpres et dentales) et seconde hotte de portage en cornouiller sanguin, frêne, ronce et carex.

Détail du campement, armatures de flèches du second Mésolithique fixées à la bétuline.
Détail du campement, armatures de flèches du second Mésolithique fixées à la bétuline.

Détail du campement, armatures de flèches du second Mésolithique fixées à la bétuline.

Détail du campement, vannerie spiralée en cours, coquillages et stock de lamelles en silex.
Détail du campement, vannerie spiralée en cours, coquillages et stock de lamelles en silex.
Détail du campement, vannerie spiralée en cours, coquillages et stock de lamelles en silex.

Détail du campement, vannerie spiralée en cours, coquillages et stock de lamelles en silex.

Détail du campement, filet de portage avec nucléus préformés, grande corbeille au coin du feu, vannerie à grigris.
Détail du campement, filet de portage avec nucléus préformés, grande corbeille au coin du feu, vannerie à grigris.
Détail du campement, filet de portage avec nucléus préformés, grande corbeille au coin du feu, vannerie à grigris.

Détail du campement, filet de portage avec nucléus préformés, grande corbeille au coin du feu, vannerie à grigris.

Détail du campement, bipointe en os, racloir en canine de sanglier et couteau en silex.

Détail du campement, bipointe en os, racloir en canine de sanglier et couteau en silex.

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #fac-similés et reconstitutions

Publié le 8 Mars 2024

A partir de l'Antiquité, le travail de l'os et des matières dures animales en général change un peu de statut pour devenir un artisanat à part entière. De véritable réseaux d'approvisionnement, en lien avec les boucheries, permettent aux artisans de disposer d'une matière première abondante et très standardisée. De nouvelles techniques de transformation se développent, intégrant un outillage en fer très performant (sciage, tournage, etc.) et les productions se standardisent également beaucoup. On retrouve alors par centaines, épingles, aiguilles à chas, charnières de meubles, éléments de placage, médaillons ou encore pions de jeu, pour n'en citer que quelques unes parmi les plus communes.

Nous sommes amenés à reproduire ces éléments dans le cadre de mallettes sur la culture matérielle antique ou de fac-similés pour les expositions permanentes ou temporaires des musées. 

Voici donc quelques-unes de ces réalisations ! 

Dés à jouer gallo-romains en os, décor d'ocelles, réalisés pour le Musée de Gergovie.
Dés à jouer gallo-romains en os, décor d'ocelles, réalisés pour le Musée de Gergovie.

Dés à jouer gallo-romains en os, décor d'ocelles, réalisés pour le Musée de Gergovie.

Peigne gallo-romain en os (plaquettes), bois de cerf (barrettes centrales) et rivets de laiton, décor d'ocelles, réalisés pour le Musée de Bavay.
Peigne gallo-romain en os (plaquettes), bois de cerf (barrettes centrales) et rivets de laiton, décor d'ocelles, réalisés pour le Musée de Bavay.
Peigne gallo-romain en os (plaquettes), bois de cerf (barrettes centrales) et rivets de laiton, décor d'ocelles, réalisés pour le Musée de Bavay.

Peigne gallo-romain en os (plaquettes), bois de cerf (barrettes centrales) et rivets de laiton, décor d'ocelles, réalisés pour le Musée de Bavay.

Aiguilles à chas gallo-romaines en os, d'après un modèle du site de Sanxay, réalisées pour le Centre des Archives de la Vienne. Cliché de l'original, Musée de Poitiers.
Aiguilles à chas gallo-romaines en os, d'après un modèle du site de Sanxay, réalisées pour le Centre des Archives de la Vienne. Cliché de l'original, Musée de Poitiers.

Aiguilles à chas gallo-romaines en os, d'après un modèle du site de Sanxay, réalisées pour le Centre des Archives de la Vienne. Cliché de l'original, Musée de Poitiers.

Épingles gallo-romaines en os, d'après un modèle du site de Sanxay, réalisées pour le Centre des Archives de la Vienne. Cliché de l'original, Musée de Poitiers.
Épingles gallo-romaines en os, d'après un modèle du site de Sanxay, réalisées pour le Centre des Archives de la Vienne. Cliché de l'original, Musée de Poitiers.
Épingles gallo-romaines en os, d'après un modèle du site de Sanxay, réalisées pour le Centre des Archives de la Vienne. Cliché de l'original, Musée de Poitiers.

Épingles gallo-romaines en os, d'après un modèle du site de Sanxay, réalisées pour le Centre des Archives de la Vienne. Cliché de l'original, Musée de Poitiers.

Déroulé de fabrication de pions en os gallo-romains tournés.
Déroulé de fabrication de pions en os gallo-romains tournés.
Déroulé de fabrication de pions en os gallo-romains tournés.
Déroulé de fabrication de pions en os gallo-romains tournés.
Déroulé de fabrication de pions en os gallo-romains tournés.

Déroulé de fabrication de pions en os gallo-romains tournés.

Médaillons gallo-romains en bois de cerf et dessins de découvertes archéologiques de l'Est de la France (dessin Émilie Alonso).
Médaillons gallo-romains en bois de cerf et dessins de découvertes archéologiques de l'Est de la France (dessin Émilie Alonso).

Médaillons gallo-romains en bois de cerf et dessins de découvertes archéologiques de l'Est de la France (dessin Émilie Alonso).

Objets en bois de cerf interprétés comme des outils à lier les gerbes de céréales lors des moissons.
Objets en bois de cerf interprétés comme des outils à lier les gerbes de céréales lors des moissons.

Objets en bois de cerf interprétés comme des outils à lier les gerbes de céréales lors des moissons.

Pion de tric-trac médiéval en bois de cerf, d'après un original trouvé au château de Brûlon dans la Sarthe. Cliché de l'original, Musée Jean-Claude Boulard - Carré Plantagenêt du Mans.
Pion de tric-trac médiéval en bois de cerf, d'après un original trouvé au château de Brûlon dans la Sarthe. Cliché de l'original, Musée Jean-Claude Boulard - Carré Plantagenêt du Mans.

Pion de tric-trac médiéval en bois de cerf, d'après un original trouvé au château de Brûlon dans la Sarthe. Cliché de l'original, Musée Jean-Claude Boulard - Carré Plantagenêt du Mans.

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #fac-similés et reconstitutions

Publié le 16 Mai 2023

A la demande du Musée Dobrée de Nantes, nous avons réalisé une copie précise d'une herminette kanak issue de leurs collections. Originaire de Nouvelle-Calédonie, cette pièce est extra-ordinaire par la taille de sa lame de pierre et le soin apporté à sa réalisation, à son montage ainsi qu'à son ornement.  

Elle est constituée d'une large lame en serpentine polie fixée sur tenon à un manche en bois de filao par des ligatures, l’une en fibres de coco tressées, l’autre en fibre de rotin tressées. Le manche est orné d’une cordelette en poils de roussette tressés et de petites Oliva (coquillages marin).

Nous avons réussi à trouver une pièce de serpentine suffisamment large pour réaliser la lame mais nous avons dû substituer certains matériaux difficiles à trouver sous nos latitudes par d'autres. Difficile en effet de trouver du filao dans nos forêts tempérées ou du poil de roussette pour réaliser nos cordelettes ! 

Herminette Kanak. © H. Neveu-Dérotrie / Musée Dobrée - Grand Patrimoine de Loire-Atlantique.

Herminette Kanak. © H. Neveu-Dérotrie / Musée Dobrée - Grand Patrimoine de Loire-Atlantique.

Herminette Kanak. © H. Neveu-Dérotrie / Musée Dobrée - Grand Patrimoine de Loire-Atlantique.

Herminette Kanak. © H. Neveu-Dérotrie / Musée Dobrée - Grand Patrimoine de Loire-Atlantique.

Travail de polissage de la lame de serpentine sur un polissoir de grès et polissage fin.
Travail de polissage de la lame de serpentine sur un polissoir de grès et polissage fin.

Travail de polissage de la lame de serpentine sur un polissoir de grès et polissage fin.

Travail de polissage de la lame.

Travail de polissage de la lame.

Tressage des fibres pour la réalisation de la ligature.

Tressage des fibres pour la réalisation de la ligature.

Ligature de la lame.
Ligature de la lame.

Ligature de la lame.

Ligature de la lame.

Ligature de la lame.

Mise en place des ligatures ornementales et des coquillages.

Mise en place des ligatures ornementales et des coquillages.

Herminette terminée.

Herminette terminée.

Herminette terminée.

Herminette terminée.

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #fac-similés et reconstitutions, #Reproductions Arkéo

Publié le 25 Avril 2023

En Juillet dernier, nous avons participé au tournage d'un documentaire sur les premiers hommes de l'archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon. Ce film de Xavier Fréquant, suit pour l'essentiel les travaux d'une équipe de recherche pluridisciplinaire, menée par Grégor Marchand, directeur de recherches au CNRS, sur le site de l'Anse à Henry, au Nord de l'archipel. 

Diffusé récemment sur France TV, il est à revoir (jusqu'au 2 Mai 2025) ici.

Dans le cadre de la préparation d'une séquence sur la fabrication des outils lithiques, nous avons réalisé quelques reconstitutions d'outils de chasse, de pêche et du quotidien pour illustrer notre propos. 

Il s'agit pour l'essentiel d'objets de la période dite Pré ou Paléo-Inuit, Pré-Inuit Ancien (entre 1500 et 100 avant notre ère) représenté par la cuture Groswater et Pré-Inuit Récent (entre 100 et 900 de notre ère) représenté par la cuture Dorset.

Ensemble d'outils pré-inuits emmanchés.

Ensemble d'outils pré-inuits emmanchés.

Détails sur l'outillage emmanché pré-inuit.
Détails sur l'outillage emmanché pré-inuit.

Détails sur l'outillage emmanché pré-inuit.

Couteaux emmanchés, culture Dorset.

Couteaux emmanchés, culture Dorset.

Grattoir, couteau et ''side-scraper'' emmanchés, culture Groswater et Dorset.

Grattoir, couteau et ''side-scraper'' emmanchés, culture Groswater et Dorset.

Lame emmanchée, culture Dorset.

Lame emmanchée, culture Dorset.

Pointes de projectiles et lames bifaciales, culture Groswater.
Pointes de projectiles et lames bifaciales, culture Groswater.

Pointes de projectiles et lames bifaciales, culture Groswater.

Pointes de projectiles et harpon, culture Groswater.

Pointes de projectiles et harpon, culture Groswater.

Pointes de projectiles flutées et harpon, culture Dorset.
Pointes de projectiles flutées et harpon, culture Dorset.

Pointes de projectiles flutées et harpon, culture Dorset.

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #fac-similés et reconstitutions, #Reproductions Arkéo

Publié le 29 Mars 2023

Cela faisait un petit moment que nous n'avions pas présenté de créations d'argile cuite. Ce n'était pas faute d'en avoir modelé, tourné ou estampé ! Voici donc une sélection de céramiques gallo-romaine de la cuvée 2022, mais pas seulement, réalisées entre autre pour le Compa-Musée de l'Agriculture de Chartres, le Service Médiation du Service Archéologique du Val-de-Marne.

Céramiques sigillées gallo-romaines.
Céramiques sigillées gallo-romaines.

Céramiques sigillées gallo-romaines.

Moule en argile pour l'estampage de céramiques sigillées.

Moule en argile pour l'estampage de céramiques sigillées.

Oenochoés (pichets à vin) sigilées et enfumées.

Oenochoés (pichets à vin) sigilées et enfumées.

Céramique gallo-romaine à décor incisé.

Céramique gallo-romaine à décor incisé.

Molettes en argile cuite et laiton pour la décoration de céramiques.
Molettes en argile cuite et laiton pour la décoration de céramiques.

Molettes en argile cuite et laiton pour la décoration de céramiques.

Molettes en bois de cerf sur monture en laiton patiné pour la décoration de céramiques.

Molettes en bois de cerf sur monture en laiton patiné pour la décoration de céramiques.

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #fac-similés et reconstitutions

Publié le 24 Mars 2023

Pour les besoins de l'exposition ''Parures de la Préhistoire'' présentée l'année dernière au Musée de Préhistoire ''La Sabline'' de Lussac-les-Châteaux, nous avons réalisé une série de répliques en bois de renne des perles de l'abri des Peyrugues à Orniac dans le Lot. Elles ont été découvertes en 1996 dans un niveau d'habitat ''protomagdalénien'' et leur bon état de conservation a permis de restituer précisément leur processus de fabrication. 

Ébauches de perles en bois de renne.

Ébauches de perles en bois de renne.

Perles en bois de renne abrasées, avant le polissage final.
Perles en bois de renne abrasées, avant le polissage final.

Perles en bois de renne abrasées, avant le polissage final.

Perles terminées prêtes pour le montage.

Perles terminées prêtes pour le montage.

Les perles terminées et les dessins des originaux.
Les perles terminées et les dessins des originaux.

Les perles terminées et les dessins des originaux.

Montage final où les perles pivotent et s'emboitent les unes dans les autres quasi-naturellement.

Montage final où les perles pivotent et s'emboitent les unes dans les autres quasi-naturellement.

Dans le même ordre d'idée, nous avions réalisé il y a quelque temps, pour le Muséum de Toulouse, une série de reproductions des toutes petites perles magdaléniennes en stéatite de la grotte de Bruniquel dans le Tarn-et-Garonne.

Perles en stéatite, magdalénien, Bruniquel. Leur longueur varie de 0,8mm à 1cm !

Perles en stéatite, magdalénien, Bruniquel. Leur longueur varie de 0,8mm à 1cm !

Pendentif en forme d'oiseau stylisé de Malta (Russie sibérienne), Paléolithique supérieur.

Pendentif en forme d'oiseau stylisé de Malta (Russie sibérienne), Paléolithique supérieur.

Pendeloque en galet de schiste et collier en coquillages fossiles (faluns). Inspiration libre d'après des exemples magdaléniens.

Pendeloque en galet de schiste et collier en coquillages fossiles (faluns). Inspiration libre d'après des exemples magdaléniens.

Évocation des perles-panier aurignaciennes en ivoire de mammouth.

Évocation des perles-panier aurignaciennes en ivoire de mammouth.

Pendeloques en os, dentales et canines perforées, Paléolithique supérieur, décor géométrique des pendeloques d'inspiration libre.
Pendeloques en os, dentales et canines perforées, Paléolithique supérieur, décor géométrique des pendeloques d'inspiration libre.

Pendeloques en os, dentales et canines perforées, Paléolithique supérieur, décor géométrique des pendeloques d'inspiration libre.

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #fac-similés et reconstitutions

Publié le 9 Mars 2023

Suite aux deux précédents articles dans lequel nous présentions les reconstitutions réalisées pour le Château des Rubins - Observatoire des Alpes à Sallanches, nous abordons en détail dans ce dernier la fabrication du sac à dos d'Ötzi.

Un peu plus technique à réaliser mais nous espérons que ces quelques étapes proposées ci-dessous vous permettrons d'aboutir à des belles créations !

Sac à dos d'Ötzi, vue générale.

Sac à dos d'Ötzi, vue générale.

Le matériel nécessaire : 

-      1 branche de noisetier (environ 2m de longueur / 25mm de diamètre) pour le cadre
-    2 planchettes (38 cm de longueur x 4,5 cm de largeur et 1 à 1,2cm d’épaisseur),  idéalement de mélèze mais tout autre bois fera l’affaire, pour la base du cadre 
-    Une corde de liber à 2 torons de 0,8 mm à 1 cm de diamètre et de 50 à 60 cm de longueur pour serrer les 2 montants du cadre en bas et attacher les bretelles
-    Un tendeur : une pièce de bois d’environ 12 cm de long x 5 à 6 cm de largeur et 1 cm d’épaisseur qui passera dans les torons de la corde de liber pour la tendre et la maintenir en tension

-    2 bandes de cuir d’environ 80 cm de longueur sur 5 cm de largeur en cuir épais pour réaliser les bretelles
-    Un grand morceau de peau de chèvre d’environ 95 cm de longueur par 30 à 32 cm de largeur pour la réalisation de la pochette
-    Un petit morceau de peau de mouton (triangle de 3 cm de base pour 10 cm de longueur et lanière fine de cuir de 20 cm) pour réaliser le bouton de la pochette
-    1 grand lacet de cuir d’environ 1 cm de large et 1,20m de longueur en cuir épais pour serrer les 2 montants du cadre en haut et servir d’accroche pour le haut des bretelles. Cette lanière intègre la pochette de cuir et servira également à la maintenir en place en haut du cadre de portage  
-    2 lacets de cuir d’environ 1 cm de large et 20 cm de longueur pour fixer la pochette sur les côtés à la base du cadre 

-    1 poinçon pour pré-percer les pièces à coudre
-    Quelques éclats de silex brut pour réaliser les découpes et incisions
-    Une grande longueur de cuir cru pour réaliser les coutures de la pochette
 

Sac à dos d'Ötzi, vue de détail du ''tendeur'' à la base du cadre.

Sac à dos d'Ötzi, vue de détail du ''tendeur'' à la base du cadre.

Fabrication du cadre : 

1. Cintrer la branche de bois vert sur une forme arrondie et la laisser sécher quelques jours en tension pour qu’elle conserve sa forme.

2. Tailler les planchettes. 

3. Perforer les montants du cadre à environ 20 et 25 cm de la base en 2 mortaises d’environ 3cm de longueur et sur 0,8 à 1 cm d’épaisseur pour y fixer les planchettes.

Pour maintenir l’ensemble bien en place, passer la corde de liber autour des montants, entre les 2 planchettes, la nouer et ensuite la serrer avec le ‘’tendeur’’ (pièce de bois ovalaire) en le plaçant au milieu entre les 2 cordes et en tournant pour torsader la corde et la tendre. Caler ensuite le tendeur entre les 2 planchettes et l’ensemble restera ainsi en place, solidement fixé.

Une autre solution consiste à attacher les planchettes aux montant avec des ligatures croisées et bien serrées.
 

Reconstitution de l'équipement d'Ötzi - le sac à dos 3/3

Fabrication des éléments en cuir – la pochette : 


1. Découper un grand morceau de peau de chèvre de 95 cm de long par 30 cm de large.
Comme indiqué sur le schéma, réaliser des incisions longitudinales régulièrement espacées à environ 17 cm du bord supérieur. Ces incisions serviront à faire courir une lanière qui permettra de fixer la poche au cadre de portage.

2. Plier du bas vers le haut un premier rabat à 40 cm. Coudre les côtés, avec une lanière de cuir cru après avoir préalablement percé la peau à l’aide d’un poinçon.

3. Plier le rabat de la sacoche à (15cm du haut) et réaliser une incision au centre comme figuré sur le schéma pour fixer un bouton permettant de fermer la poche. 

4. Réaliser un bouton avec une chute de cuir découpée en triangle isocèle allongé (environ 3 cm de base et 10 cm de longueur) et une lanière (environ 20 cm) pour le fixer. Positionner la lanière à la base du triangle en laissant dépasser une dizaine de cm de chaque côté. Rouler cette pièce sur elle -même en partant de la partie large jusqu’à ce qu’il ne reste que 3-4 cm de la pointe. Percer le rouleau ainsi crée de part en part. Passer la pointe dans la perforation et le bouton est terminé. Reste à le fixer sur le devant du sac au niveau des incisions figurées sur le schéma. 

5. Mettre en place une grande lanière de cuir dans les incisions du haut de la poche et préparer 2 lanières pour fixer le bas du sac au cadre de portage. Ces lanières se glisseront dans les 2 coins du bas de la poche, entre les coutures et elles seront maintenues par des nœuds épais passés à l’intérieur de la poche. 

6. Fixer la poche sur le cadre à l’aide des lanières mises en place (5) et de solides nœuds.
 

Reconstitution de l'équipement d'Ötzi - le sac à dos 3/3

Fabrication des éléments en cuir – les bretelles : 

1. Découper 2 lanières de cuir de 80 cm de longueur et de 4 à 5 cm de largeur et inciser les extrémités comme figuré sur le schéma. 

2. Mettre les lanières en place en utilisant les incisions pour fixer les bretelles à la lanière de cuir du haut de la pochette (celle qui passe à l’intérieur et se raccorde aux montants du cadre) et à la base du cadre en passant directement dans les deux pieds de ce dernier. 

3. Vérifier la solidité de tous les nœuds de fixation, vérifier la robustesse de l’ensemble.
 

Reconstitution de l'équipement d'Ötzi - le sac à dos 3/3
Sac à dos d'Ötzi, vue de détail de la pochette et du bouton de fermeture.

Sac à dos d'Ötzi, vue de détail de la pochette et du bouton de fermeture.

Sac à dos d'Ötzi, vue de détail de la base du cadre.

Sac à dos d'Ötzi, vue de détail de la base du cadre.

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #fac-similés et reconstitutions

Publié le 9 Mars 2023

Suite au précédent article dans lequel nous présentions les reconstitutions réalisées pour le Château des Rubins - Observatoire des Alpes à Sallanches, nous revenons ici un peu plus en détail sur les différentes étapes de la fabrication de la ceinture à pochettes double d'Ötzi.

Cela permettra aux plus bricoleurs de s'essayer à la couture néolithique...

 

Ceinture à pochettes double d'Ötzi, détail de l'ouverture.

Ceinture à pochettes double d'Ötzi, détail de l'ouverture.

Pour fabriquer cette ceinture il faudra donc vous munir de :

-    2 grandes bandes de cuir d’environ 35 cm de longueur pour 5 à 5.5cm de largeur
-    1 pièce (n°1) d’environ 10 cm de longueur pour 5 à 5.5cm de largeur
-    1 pièce (n°2) d’environ 13 cm de longueur pour 5 à 5.5cm de largeur
-    1 longueur de cuir cru d’environ 1,20m pour 0.7cm de largeur pour les coutures
-    4 lanières de cuir d’environ 50 à 60 cm de longueur pour 0,8 à 1 cm de largeur
-    1 poinçon pour pré-percer les pièces à coudre
-    Quelques éclat de silex brut pour réaliser les découpes et incisions

Reconstitution de l'équipement d'Ötzi - la ceinture 2/3

Fabrication : 
1.    Placer les 2 grandes bandes de cuir à cheval l’une sur l’autre comme indiqué sur le schéma, après avoir découpé les extrémités en arrondis réguliers.

2.    Rajouter la pièce n°1 et réaliser 3 points de couture comme indiqué sur le schéma en rouge. Ces points permettent d’assembler les 3 pièces de cuir. Réaliser ensuite la couture indiquée sur le schéma en orange à l’aide de la lanière de cuir cru et du poinçon. Les pièces doivent préalablement être percées pour pouvoir réaliser la couture plus facilement. Les perforations doivent être faites assez près du bord pour obtenir l’effet de poche, mais pas trop en fonction de l’épaisseur du cuir, sinon la couture sera fragile et risquera d’arracher le cuir.

3.    Placer la pièce n°2 comme indiqué sur le schéma, légèrement à cheval sur l’ouverture de la pièce n°1. Réaliser les 4 points de couture indiqués en rouge sur le schéma, puis réaliser les points de couture figurés en vert pour fixer le second rabat de la poche. Là encore, les éléments doivent être percés au poinçon avant de réaliser la couture, avec les mêmes impératifs quant à la proximités des bords.

4.    Réaliser des incisions perpendiculaires de part et d’autre des pochettes comme indiqué sur le schéma.

5.    Passer les lanières de cuir comme indiqué sur le schéma en réalisant un petit nœud d’arrêt aux extrémités de chaque brins. Ces nœuds doivent se trouver dans la partie interne de la ceinture. Ces lanières permettront ensuite de pouvoir attacher facilement la ceinture à la taille. 

6.    Sur la ceinture d’Ötzi, on note également un resserrement situé juste derrière la pièce n°1 et réalisé à l’aide d’une cordelette de liber de tilleul. A priori, cet cordelette permettait de suspendre un élément de son équipement à sa ceinture (fourreau de poignard par exemple).

Ceinture à pochettes double d'Ötzi, vue générale.

Ceinture à pochettes double d'Ötzi, vue générale.

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #fac-similés et reconstitutions

Publié le 9 Mars 2023

Un petit retour en images sur quelques reconstitutions réalisées l'année dernière pour le CHÂTEAU DES RUBINS - OBSERVATOIRE DES ALPES à Sallanches. Il s'agit d'éléments retrouvés en compagnie d'Ötzi, cette célèbre momie des glaces néolithique que l'on ne présente plus...

Nous avons reconstitué son sac à dos en peau de chèvre sur une armature en bois ; sa hache, à manche d'if et lame de cuivre ; sa ceinture en cuir de veau et son poignard en silex, dans son fourreau en liber de tilleul.

Ce travail de réplique a pu bénéficier d'une documentation incroyablement précise car tout l'équipement d'Ötzi a fait l'objet de recherches poussées, accessibles dans de nombreuses publications.   

Pour apporter une modeste contribution à ces travaux de recherche, nous publions à la suite de cet article, deux autres articles détaillant la fabrication de la ceinture et du sac à dos.

Vue générale des reconstitutions.

Vue générale des reconstitutions.

Reconstitution de la ceinture d'Ötzi.
Reconstitution de la ceinture d'Ötzi.

Reconstitution de la ceinture d'Ötzi.

Reconstitution du poignard (bois, silex et cuir cru) et de son fourreau (liber de tilleul).

Reconstitution du poignard (bois, silex et cuir cru) et de son fourreau (liber de tilleul).

Reconstitution de la hache d'Ötzi (manche en if, lame de hache en cuivre et ligature en cuir cru).

Reconstitution de la hache d'Ötzi (manche en if, lame de hache en cuivre et ligature en cuir cru).

Reconstitution du sac à dos d'Ötzi (armature en noisetier, sac en peau de chèvre).
Reconstitution du sac à dos d'Ötzi (armature en noisetier, sac en peau de chèvre).
Reconstitution du sac à dos d'Ötzi (armature en noisetier, sac en peau de chèvre).
Reconstitution du sac à dos d'Ötzi (armature en noisetier, sac en peau de chèvre).
Reconstitution du sac à dos d'Ötzi (armature en noisetier, sac en peau de chèvre).

Reconstitution du sac à dos d'Ötzi (armature en noisetier, sac en peau de chèvre).

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #fac-similés et reconstitutions

Publié le 2 Février 2023

De nombreux vestiges de céramiques à décors de lamelles d’étain ont été découverts dans la région des lacs Franco-Suisses. Ils sont également très présents dans le Centre-Ouest de la France où ils ont été réalisés à la fin de l’âge du bronze, au Bronze Final, soit autour du 1er millénaire avant notre ère.

Il s’agit de vases de taille variable, souvent de couleur noire et d’aspect brillant. La couleur est obtenue par une cuisson réductrice et un polissage poussé des pièces avant cuisson assure le rendu brillant. La technique de décor est pour le moins originale, puisqu’elle consiste à coller sur les vases, de petites lamelles ou de petites formes géométriques en étain martelé, en utilisant comme adhésif de la bétuline (goudron d’écorce de bouleau). Les décors ainsi obtenus sont géométriques (lignes, chevrons, arcs de cercles, bandes parallèles). 

Cette tradition technique trouve ses racines dans la période Néolithique (4ème millénaire avant notre ère), où certaines cultures de la zone nord-Alpine ont décoré leurs vases à l’aide de bandes d’écorces de bouleau, également collées à la bétuline. Elle se poursuivra pendant l’âge du Fer où elle dépassera même fréquemment les frontières de la zone des lacs franco-suisses et du Centre-Ouest de la France.

 

Céramiques néolithiques de Clairvaux décorées de bandes d'écorces de bouleau. D'après Pétrequin, P. modifié.

Céramiques néolithiques de Clairvaux décorées de bandes d'écorces de bouleau. D'après Pétrequin, P. modifié.

Céramique néolithique d'Egolzwil. Cliché F. Médard.

Céramique néolithique d'Egolzwil. Cliché F. Médard.

Le Musée Savoisien de Chambéry possède une belle collection d’une soixantaine de tessons, mais malheureusement aucune pièce entière. La plupart de ces tessons proviennent du Lac du Bourget, connu pour ses nombreux et riches sites du Bronze final. 

Nous avons reproduit 3 exemplaires de vases à partir d’un de ces tessons, particulièrement bien conservé et sur lequel le décor de lamelles d’étain était bien lisible et relativement complexe.

Tesson du Lac du Bourget. Collection Musée Savoisien, Département de la Savoie, cliché Solenne Paul.
Tesson du Lac du Bourget. Collection Musée Savoisien, Département de la Savoie, cliché Solenne Paul.

Tesson du Lac du Bourget. Collection Musée Savoisien, Département de la Savoie, cliché Solenne Paul.

Dans un premier temps, nous avons travaillé à la restitution théorique de la forme du gobelet, sur la base du tesson du Lac du Bourget et des corpus de l’âge du bronze connus régionalement. Nous nous sommes ensuite attelés à la reconstitution, théorique également, des différents registres de décors qui ornent le pourtour supérieur. Nous avons à cet égard opté pour des variations graphiques plutôt que pour la répétition de mêmes registres.

Reconstitution théorique de la forme du vase.

Reconstitution théorique de la forme du vase.

Reconstitution théorique du décor de lamelles d'étain.

Reconstitution théorique du décor de lamelles d'étain.

L’étape suivante fut le modelage des vases avec une terre fine, suivi d’un long travail de polissage des vases aux galets. La mise en forme, le lissage et le polissage représentent à eux seuls 2 heures de travail par pièce. Les vases patiemment polis sont mis à sécher lentement.

Les vases en cours de polissage.
Les vases en cours de polissage.

Les vases en cours de polissage.

En parallèle, nous avons réalisé la bétuline, à partir d’écorce de bouleau cuite - ou plutôt distillée - à l’étouffée. (voir article du blog Archives de confinement 3 – bétuline, Publié le 12 Mai 2020). Ce goudron, utilisé comme adhésif depuis des millénaires, servira donc à à fixer les lamelles d’étain sur les gobelets. 

Les vases ont ensuite été cuits puis enfumés afin de leur donner leur teinte noire homogène. L’enfumage consiste à sortir les pièces du feu lorsqu’elles sont rougeoyantes pour les mettre aussitôt en contact avec des copeaux de bois ou de l’herbe sèche. Ces matériaux vont se consumer en produisant beaucoup de fumée et le carbone dégagé va pénétrer en profondeur dans les parois des céramiques, leur conférant une couleur noire soutenue.

Pour réaliser le décor, il faut commencer par déposer une fine couche de bétuline, à chaud, sur les zones où le décor de lamelles d’étain sera appliqué. Pour cela, de très fines bandes d'étain sont découpées puis appliquées sur la colle. Avec un peu d’entraînement, chaque registre de décor demande environ 1h de pose et chaque vase se compose de 8 registres adjacents … Au final, la réalisation complète d’un gobelet nécessite une dizaine d’heures de travail.  Cela semble excessif mais le résultat fait vite oublier ces patientes heures à l’ouvrage !

La pose du décor de lamelles d'étain.
La pose du décor de lamelles d'étain.
La pose du décor de lamelles d'étain.
La pose du décor de lamelles d'étain.

La pose du décor de lamelles d'étain.

Pour ces reproductions, nous avons utilisé de l’étain pur laminé industriellement. Lors de précédents essais en 2006, nous avions pu constater les difficultés à réaliser de la tôle régulière et très fine à partir d’étain brut. Les bandes obtenues demeuraient trop épaisses et trop irrégulières pour ce type de réalisation. De plus, l’étain présentait une fâcheuse tendance à se fendiller au cours du martelage, notamment en fin de travail. Il semblerait que pour ce travail, l’étain doit être aussi pur que possible, ce qui est assez difficile à trouver de nos jours.

Les vases en cours de finitions.
Les vases en cours de finitions.

Les vases en cours de finitions.

Les vases terminés.
Les vases terminés.

Les vases terminés.

Reconstitution complète du vase.

Reconstitution complète du vase.

Un grand merci à l’équipe du musée Savoisien de Chambéry pour leur confiance et une mention spéciale pour Josselin Derbier pour sa disponibilité et sa réactivité !
 

Voir les commentaires

Rédigé par Arkéo Fabrik

Publié dans #fac-similés et reconstitutions